189 Tammie Jo Shults vol WN1380

Née au Nouveau-Mexique il y a 56 ans. Ancienne pilote de l’US NAVY elle fut également l'une des premières femmes à piloter un F-18 Hornet, un avion de combat multi rôle américain, avant de devenir instructrice, et de quitter la Navy en 1993, pour rejoindre Southwest Airlines. Elle pilotait ce mardi 17 avril 2018 un Boeing 737-7H4 WL, immatriculé N772SW, N° de série : 27880/ 601, construit en 2000 (17 ans – 10 mois), les réacteurs sont des CFMI CFM56-7B24, son code ICAO 24 :  AA721A.

 

190 N772SW Boeing 737-7H4 MSN 27880 Line No

Après l'atterrissage en urgence de l'avion à l'aéroport de Philadelphie, plusieurs passagers ont rendu hommage à son comportement. C'était très effrayant, mais la pilote a fait un excellent travail. Elle a des nerfs d'acier. Cette femme, je l'applaudis. Elle a été incroyable, une vraie héroïne américaine. Tammie Jo Shults est venue parler personnellement à chacun des passagers après l'atterrissage. Un grand merci à elle pour sa connaissance et sa bravoure dans cette situation traumatisante. Un pilote dit c'est la meilleure pilote qu'il connaît. La pilote est entrée dans la grande histoire de l'aviation américaine.

 

191

Une passagère de la compagnie aérienne low cost Southwest Airlines est morte quand l’explosion non contenue d’un moteur du Boeing 737-700 a entrainé la destruction d’un hublot. Il s’agit de la première victime du transport aérien aux Etats-Unis depuis 2009. Le vol WN1380 de la spécialiste américaine du vol pas cher avait décollé le 17 avril 2018 à 9h43 de New-York-LaGuardia KLGA à destination de l’aéroport de Dallas-Love Field KDAL, avec 144 passagers et cinq membres d’équipage. Vers 11h15, à une altitude de 32.000 pieds, le moteur gauche (un CFM56-7B24) a connu une explosion non contenue, des débris perçant le fuselage et un hublot derrière l’aile, et entrainant une décompression. L’équipage s’est dérouté vers Philadelphie où l’avion s’est posé normalement à 11h19, un début d’incendie provoqué par une fuite de carburant étant rapidement éteint. La passagère Jennifer Riordan, assise rangée 17, a été déclarée morte à l’hôpital ; des passagers ont raconté comment ils l’avaient agrippée pour éviter que son corps ne soit aspiré à l’extérieur de l’avion, avant que les PNC essaient de la ranimer avec un défibrillateur. Sept autres personnes ont subi des blessures mineures, selon le commissaire des pompiers de Philadelphie Adam Thiel. Southwest Airlines a indiqué dans un communiqué qu’elle était « profondément attristée de confirmer que le décès d’une personne est relié à cet accident. La grande famille de Southwest Airlines est consternée et souhaite offrir ses plus sincères condoléances à ses clients, à ses employés et aux membres des familles touchées par ce tragique événement ». Le 737-700 de Southwest Airlines, immatriculé N772SW, avait effectué son premier vol en juin 2000, et avait été soumis à une inspection dimanche qui n’avait pas identifié de problème sur les moteurs, a déclaré hier la compagnie. Une enquête a été immédiatement ouverte par le NTSB, le président Robert Sumwalt donnant comme première explication la fatigue du métal qui aurait entrainé la rupture d’une pale de turbine frontale. Southwest Airlines n’avait pas connu d’accident mortel depuis 2005, un 737-700 ratant son atterrissage à Chicago-Midway et terminant sa course sur une autoroute ; un enfant avait été tué dans une des voitures. La low cost avait déjà connu une explosion non contenue de moteur il y a deux ans (vol 3472), sans conséquence ; la FAA avait alors recommandé une inspection poussée de certains moteurs CFM. Le dernier accident d’avion mortel aux Etats-Unis remonte à février 2009, quand un Bombardier Q400 de Colgan Air s’était écrasé lors de son approche de Buffalo, causant la mort des 50 personnes à bord. La dernière fois que des passagers ont été tués après une explosion de moteurs était en 1996, sur le vol 1288 de Delta Air Lines lors du décollage du MD-88 de Pensacola ; deux personnes avaient été tuées et deux autres grièvement blessées.

 

192

Il semble malheureusement que les incidents soient de plus en plus fréquents sur les réacteurs à l’heure actuelle, ce qui s’explique peut-être par la volonté des techniciens de trouver à tout prix le meilleur rendement possible, quelque fois même au détriment de la marge de sécurité nécessaire.

ENGINE FAILURE On SOUTHWEST Boeing 737 700 N772SW

 

Southwest 1380 (engine failure 4/17/2018) ENTIRE EVENT: actual multi-sector ATC audio

 

 

Dramatic pilot/ATC audio: Southwest 1380 engine failure/emergency landing KPHL