F1HDE

17 juillet 2019

Un crash évité de justesse « Les risques du coavionnage »

 

120

Comme un avion sans aile, aurait chanté Charlélie Couture. C'est la façon imagée que l'on peut donner à cette affaire judiciaire traitée par le TGI. Lucien, 67 ans est membre d’un aéro-club de la région Toulousaine. Titulaire d'une licence de pilote privé avion, il pilote un Cessna 172. Selon les initiés, c'est l'avion de base de tout pilote, débutant ou confirmé. Son utilisation nécessite de se conformer à quelques règles précises élémentaires comme consulter les prévisions météorologiques de la zone survolée TAF et METAR ce que Lucien n’a pas fait. En cette journée de début de printemps, Lucien décide d'effectuer une excursion en direction du Pic du Midi. Il propose à Erwan, qu'il ne connaît pas, une place dans son aéronef. Lucien décolle et se dirige vers les massifs pyrénéens sans tenir compte des nuages bas qui recouvrent la montagne au lieu de faire demi-tour il décide de franchir cette épaisse couche nuageuse. Sans aucune visibilité il fonce dans la ouate au risque de heurter le relief montagneux, ou de percuter un obstacle. Erwan comprend le danger qui menace ce vol, l’avion n’est pas équipé pour faire du vol sans visibilité (VSV) et surtout le pilote n’est pas qualifié à exécuter un vol aux instruments. Erwan en informe Lucien et lui demande de mettre les ailes à plat. Lucien est cramponné à ses commandes, il est tétanisé, aucune réaction de sa part sourd à toute requête d’Erwan. Lucien ce jour-là a énormément de chance. Son passager occasionnel est Erwan PORSMORIC, instructeur avion léger et pilote de ligne, totalisant 11000 heures de vol actuellement commandant de bord dans la filiale Low cost d’Air France. Conscient que Lucien perd pied, et que l'avion évolue dans une zone critique, Erwan reprend les commandes et quitte la zone dangereuse. La présidente du TGI a signalé que Lucien a enfreint les règles de l'air. L'incursion dans les nuages non maîtrisée aurait entraîné une perte de contrôle, avancent les membres de la brigade de gendarmerie des Transports Aériens. L'appareil de Lucien n'est pas équipé et certifié pour ce type de vol, Lucien ne dispose pas des qualifications requises et enfin la réglementation impose un contact avec suivi des organismes de la navigation aérienne. Le pilote n'a pas respecté ces règles élémentaires. Entendu, il reconnaît son imprudence, mais réfute la notion de danger. Erwan n'a fait aucune réclamation et n'a pas voulu envenimer les choses. Il a dénoncé ces pratiques simplement parce que Lucien est inscrit comme pilote sur une célèbre plateforme de coavionnage qui fait miroiter à des quidams les voyages de leurs rêves. Erwan à simplement en dénonçant les pratiques de trompe la mort de Lucien, évité que le vol de rêve devienne avec des passagers non-initiés un dramatique accident mortel d’avion faisant la une des journaux. Lucien se dit scandalisé par la tournure des événements et dénonce un règlement de compte de la part des instructeurs de son aéro-club avec qui il est en froid. Il fournit cependant deux témoignages de soutien de personnes qui tentent de minimiser les faits. Son côté obtus et abruti lui a cependant valu un passage en conseil de discipline avec obligation de refaire une formation en vol suivi d’un contrôle des compétences avec un instructeur FE. Le procureur évoque une ambiance laxiste envers la sécurité des vols au sein de cet aéro-club, elle condamne aussi la violation des règles de l’air, la simple transgression ne suffit pas à qualifier l'infraction de mise en danger de la vie d'autrui, c'est l'exposition immédiate à un risque qui qualifie les faits. Le prévenu Lucien écope d'une amende de 1 000 €. Il devra également régler 127 € de frais de procédure.

TOP GUN 2 Bande Annonce VF (2020) Tom Cruise, Top Gun Maverick

Posté par F1HDE à 22:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 juillet 2019

Militaire un jour, militaire toujours

 

117

Bonjour mes chères lectrices et chers lecteurs. Demain c’est le 14 Juillet 2019, la fête nationale de mon cher pays la France. Le 31 janvier 1959 j’ai fêté mes 60 ans. Comme vous savez dans la vie mes passions sont les radiofréquences (souvent abrégé en RF) désignant les ondes radio dont le spectre est situé entre 3 kHz et 300 GHz, ce qui inclut les fréquences utilisées par différents moyens de radiocommunication (militaire-aéronautique-maritime) cela depuis 44 ans, ce long chemin m’a amené de l’intérêt à l’expertise. Depuis 2002 je fais également de l’informatique et maitrise de nombreuses applications connectées comme l’APRS, ECHOLINK (radioamateur), l’AIS (maritime) et l’ADS-B (aéronautique). Je pratique le pilotage d’avions légers depuis 36 ans et je travaille dans le groupe THALES (anciennement THOMSON-CSF) depuis 1983. A l’heure du bilan je ne suis pas mécontent de mon parcours.

 

AVEC LE PASSE, ENRICHIR LE PRESENT, IMAGINER L’AVENIR

 

118

NOUS SOMMES LA VOIX, LES YEUX, LES OREILLES DE NOS ARMEES

Premiers sur le terrain, derniers à le quitter, nous sommes indispensables. Nous en avons conscience, ce n’est pas de l’orgueil, mais un aliment à notre amour du travail bien fait. Discrets certes, par nature et par devoir, mais efficaces et sûrs. Nous sommes prêts, transmetteurs et combattants. De site en site, de point haut en point haut, par-dessus mers, fleuves, montagnes, nous communiquons, nous unissons. Que l’on nous entende FORT ET CLAIR. Nous sommes les Transmissions, l’Armée qui unit les armes.

Pour terminer ce message transmis le samedi 13 juillet 2019 voici une définition de la vie d’Olivier de Kersauson avec laquelle j’adhère complètement.

 

119 Olivier-de-Kersauson

« Le jour où je vais disparaître, j'aurai été poli avec la vie car je l'aurai bien aimée et beaucoup respectée. Je n'ai jamais considéré comme chose négligeable l'odeur des lilas, le bruit du vent dans les feuilles, le bruit du ressac sur le sable lorsque la mer est calme, le clapotis. Tous ces moments que nous donne la nature, je les ai aimés, chéris, choyés. Je suis poli, voilà. Ils font partie de mes promenades et de mes étonnements heureux sans cesse renouvelés. Le passé c'est bien, mais l'exaltation du présent, c'est une façon de se tenir, un devoir. Dans notre civilisation, on maltraite le présent, on est sans cesse tendu vers ce que l'on voudrait avoir, on ne s'émerveille plus de ce que l'on a. On se plaint de ce que l'on voudrait avoir. Drôle de mentalité ! Se contenter, ce n'est pas péjoratif. Revenir au bonheur de ce que l'on a, c'est un savoir vivre. »

Souchon-Voulzy - Il roule (Les fleurs du bal)

 

Posté par F1HDE à 20:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juillet 2019

Cela fait 33 ans que je possède mon brevet de pilote privé « avion »

111 F-GSBQ - Robin DR400-120

Le lundi 7 juillet 1986 j’obtenais mon brevet de pilote privé « avion ». 33 ans plus tard avec un collègue pilote de mon aéro-club ce dimanche 7 juillet 2019 nous entreprenons une navigation de XLG LOGNES EMERAINVILLE (LFPL) à DNR DINARD PLEURTUIT SAINT MALO (LFRD) 383 kilomètres à parcourir. Il effectue le vol LFPL > LFRD en Commandant de Bord. Après 2 heures 05 minutes de vol nous atterrissons sur la piste 30 de DINARD PLEURTUIT SAINT MALO QFU 296° (1445 x 45) il est 12 heures 34 minutes. On va se restaurer au Bar à caf au 1er étage de l'aéroport. Nous profitons de la vue sur piste et de la terrasse. Après s'être restauré nous allons régler la taxe d’atterrissage dans l’ALGECO des pompiers (SSLIA) et avitailler en AVGAS 100LL (BP) notre DR400 pour le vol retour.

 

112

Je vais effectuer le vol retour en qualité de Commandant de Bord. Je mets en route le groupe motopropulseur LYCOMING O-235-L2A de 120 chevaux. Nous écoutons l’ATIS sur la fréquence de 124.575MHz et contactons la tour sur 120.150MHz pour débuter le roulage. Le contrôleur me propose la piste 30, le trait de côte étant envahi de brume de mer. Nous décollons de la piste 30 à 15 heures 50 minutes, le contrôleur m’autorise à virer à gauche vers le pont Saint Hubert et la sortie de CTR, je stabilise à 1400ft QNH (1017hPa) je slalome pour éviter les nuages bas d’entrée maritime en optant pour une navigation au sud de ma route pour éviter le maximum. Nous volons au-dessus de la nationale 176 et quittons la CTR Dinard et nous passons sur la fréquence du SIV-NORD Rennes 126.950MHz. Nous survolons : Dol de Bretagne, Pontorson, Saint-Hilaire-du-Harcouët, Domfront, la forêt domaniale des Andaines et le Parc Naturel Régional Normandie Maine. Je suis à 2000ft QNH et ma vitesse sol est en moyenne de 100kt. Nous survolons : Soligny-la-Trappe, la forêt domaniale du Perche et de la Trappe, Senonches. Nous sommes en contact avec Paris sur la fréquence de 129.625MHz. Nous survolons : Châteauneuf-en-Thymerais et sur notre travers droit la station radio du CNMO TSR/CCF de Favières comme FAV22 pour les initiés. Paris nous demande de contacter Seine sur la fréquence de 134.875MHz. Nous survolons le travers Nord de Chartres, l’autoroute E50, Auneau, Ablis, le travers sud du péage de Saint-Arnoult-en-Yvelines, Dourdan et nous sommes à nouveau en contact avec Paris sur la fréquence de 126.100MHz. La météo en ce dimanche d’été un véritable temps de curé (expression utilisée par les marins lorsque le temps est clément). Nous survolons la nationale 20 à Chamarande, Mennecy, Villabé, la nationale 7 et la Seine nous laissons sur notre droite les pylônes de 250 mètres VLF du Centre de transmissions marine (CTM) de Sainte-Assise chargé des communications unilatérales avec les sous-marins en plongée. Nous laissons Melun sur notre droite et survolons Savigny-le-Temple, Réau sans survoler sa prison. Nous sommes en auto-information dans la CTR de MELUN VILLAROCHE sur la fréquence de 121.100MHz depuis le point Bravo (Autoroute A6). Nous coupons les axes de la piste 28 sans survoler les installations de SAFRAN en route vers le point Novembre (Triangle TGV). Après la nationale 19 je laisse sur ma droite Ozouer-le-Voulgis, Chaumes-en-Brie, nous survolons la nationale 4 à l’est de Gretz-Armainvilliers. Nous écoutons l’ATIS de Lognes sur la fréquence de 125.025MHz et nous les contactons sur la fréquence tour 118.600MHz. Face à moi Bussy-Saint-Georges et l’autoroute A4, virage par la gauche pour rejoindre le point Echo (Travers Nord du Château de Ferrières). Vent arrière, étape de base, dernier virage et nous atterrissons à 17 heures 55 minutes sur la piste 08 QFU 082° (700 x 20), nous dégageons la piste en Novembre 2 et contactons la fréquence sol sur 122.125MHz, nous remontons le taxiway Novembre et stoppons le moteur sur le parking de l’aéro-club des Aiglons après 2 heures 32 minutes de vol en comptant les temps de roulage.

 

113

LA CARTE QSL DE LA STATION FAV22 DES TRANSMISSIONS DE L’ARMEE DE TERRE

 

 

Ma première navigation en commandant de bord avec le GARMIN GTN 750 GPS/NAV/COM. On est loin de mon vol de test du lundi 7 juillet 1986 (33 ans) à bord du Morane Saulnier MS880B Rallye simplement équipé d’un récepteur VOR, d’une VHF et d’un transpondeur. A l’époque c’était « LE CAP ET LA MONTRE ». Pour revenir au GTN 750 il est certifié WAAS et appartient à une nouvelle génération d'équipements Avionique, en effet, il a un écran tactile intuitif, on a la possibilité de modifier un plan de vol actif en appuyant ou en faisant glisser son doigt sur l'écran. L'avionique intégrée est une solution GPS/NAV/COM tout-en-un. Il inclut un GPS certifié SBAS/WAAS (compatible avec le système Européen EGNOS). Le GTN 750 standard est doté d'une fonction COM de 10 watts, une option est disponible avec une mise à jour de software pour avoir une puissance de 16 watts, une fonction ILS/VOR de 200 canaux avec radioalignement de piste et radioalignement de descente. Autrefois, il fallait une quantité industrielle de composants pour assurer les fonctions de ce petit appareil intelligent. Grâce à sa haute vitesse de traitement, les calculs de navigation et les actualisations de cartes se font cinq fois plus vite que sur navigateurs de type GNS. Le GTN 750 est doté de fonctions de navigation WAAS intégrées. L'appareil est approuvé pour les approches LPV (jusqu'a 200 pieds) avec capture de l'alignement de descente, sans référence aux aides au sol quelles qu'elles soient. Doté d'un récepteur 15 canaux avancé capable de mettre la position à jour 5 fois par seconde, le GTN 750 est conforme aux normes TSO C146a très strictes de la FAA relatives au système WAAS comme « unique moyen de navigation » ; il offre notamment un guidage d'approche vertical et latéral vers des aéroports jusque-là inaccessibles en vol IFR. Sa cartographie haute résolution, L'écran 6.9 pouces (diagonales) 98% plus grand que le GNS 530W. Le GTN 750 intègre des bases de données de terrain et de navigation qui vous fournissent une image nette et précise de l'endroit où vous vous trouvez et de votre cap. La gigantesque base de données Jeppesen® du GTN 750, mise à jour avec la carte de données à chargement frontal, contient les références d'emplacement de tous les aéroports, VOR, NDB, intersections, stations d'information de vol, approches publiées, SID/STAR, l'espace aérien à usage spécial et les frontières géopolitiques. La carte de base détaillée indique clairement les aéroports, les villes, les autoroutes, les voies ferrées, les fleuves, les lacs, le littoral et bien d'autres éléments. A partir des informations des bases de données intégrées de terrain et d'obstacles, le GTN 750 affiche un codage couleur pour vous fournir une alerte graphique lorsque des conflits de proximité se profilent.

 

114

Mon collègue est équipé d’une tablette avec l’application MACH 7 (www.mach7.com). MACH 7 est un logiciel ergonomique et intuitif : aucun mode d’emploi n’est nécessaire.

En quelques minutes, un nouvel utilisateur maîtrise l’essentiel du logiciel, tant en préparation qu’en suivi de vol grâce à des atouts exceptionnels :

-          Présentation basée sur la logique de l’avion exactement comme dans un cockpit.

-          Conception non « informatique », pas de sous menu, MACH 7 c’est une touche, un résultat.

-          MACH 7 est intuitif pour tous les pilotes : avion, ULM et hélicoptère.

 

115

Je suis bluffé par la fiabilité et la précision de ces nouveaux engins qui facilite la navigation. Le F-GSBQ est l'un des trois avions écoles de mon aéroclub, Il est en plus équipé de ce Garmin GTN750. Un avion Robin DR400 avec une avionique moderne ! Parfait pour la fin de la formation et les navigations au long cours.

 

116 F-GSBQ-glass-cockpit

Si vous voulez apprendre à piloter un avion venez nous voir sur le terrain d’aviation de Lognes Emerainville. L’aéro-club des Aiglons est le meilleur de la région Parisienne, animé par une équipe de bénévoles passionnées, l’Aéro-club est une véritable association loi de 1901. Pour en savoir plus je vous invite à rendre visite à ce WEBSITE : www.acaiglons.fr. La dernière photo d’illustration représente le F-GSBQ en finale sur la piste 05 à Nangis.

L'écran du GPS est lumineux en toute condition, jour, nuit, plein soleil. L'utilisation de cette avionique est très simple et intuitive. Le F-GSBQ est également équipé d’un transpondeur mode S. Vous pouvez le suivre sur flight radar 24 voici le lien pour visualiser l’historique de mon vol : https://www.flightradar24.com/data/aircraft/f-gsbq#213015dc.

Joe Jackson - Steppin' Out (Official Video)

Posté par F1HDE à 22:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juillet 2019

LUCAS NOUS RACONTE SON SALON DU BOURGET LE VENDREDI 21 JUIN 2019 FIN

Voici le dernier message sur ma visite au salon du Bourget. Sur la fréquence 129.475MHz je suis toutes les démonstrations. Eric m’a donné quelques recommandations d’utilisations, il possède le même appareil. Avant de vous présentez l’aéronef identifié, Éric me parle d’un ami mort d’un cancer l’année dernière, radioamateur comme lui et également passionné d’aviation dont le CALL SIGN était F8DHV prénom Éric, il habitait Yvetot et fréquentait l’aérodrome d’où nous vient l’avion en présentation. C’est un WARBIRD, pour les non-initiés WARBIRD est un terme aéronautique forgé aux États-Unis à la fin de la Seconde Guerre mondiale et désignant les appareils conçus à l'époque du conflit et actuellement préservés en état de vol. L’avion est immatriculé F-AZLY c’est un YAKOVLEV YAK 3 UA, n° de série 172890. Il appartient et est piloté par STEPHANE CANU. L’avion a été repeint aux couleurs de Roger Sauvage membre aux quinze victoires du Normandie Niémen. Le résultat est du plus bel effet. Éric sous ses lunettes de soleil Ray Ban à une larme qui coule sur sa joue, il ne peut s’empêcher en voyant les évolutions de cet avion de penser à son ami Éric Coffinet « F8DHV » décédé l’année dernière à l’âge de 44 ans, suite à une pénible maladie qu'il a affrontée avec beaucoup de courage. Il était apprécié pour sa gentillesse, sa simplicité et sa soif d'apprendre. Le différent qu’il avait eu avec les vieux schnocks de Rueil-Malmaison ou Éric CALL SIGN F1HDE avait pris sa défense. Cela a été un élément déclencheur pour F1HDE de quitter le Réseau des Emetteurs Français comme l’avait fait quelques décennies plus tôt son mentor Fernand RAOULT, F9AA. F9AA était pilote de chasse pendant la seconde guerre mondiale.

 

107 Yak-3 UA - 172890 - F-AZLY - Stéphane Canu

Après le front de l’est Européen de la seconde guerre mondiale. Voici la monture des Têtes brûlées et nous sommes projeté dans le pacifique avec ce magnifique CHANCE VOUGHT F4U-5NL "Corsair". Immatriculé F-AZEG N° de série BuNo.124-724, construit en 1944. Acheté en Mars 1986 par l'Amicale Jean-Baptiste Salis, il fut acheminé par bateau où il arriva à Amsterdam, en Hollande le 21 Avril 1986. Il est actuellement basé sur l'aérodrome de Cerny La Ferté-Alais et est immatriculé F-AZEG sur le registre des avions de collection français. Il est piloté en présentation par Baptiste Salis.

 

108

L’avant dernier avion identifié est un POTEZ AIR FOUGA plus connu sous le nom de « FOUGA CM-170 MAGISTER » avion à réaction subsonique conçu en France au début des années 1950, et initialement destiné à l'entraînement des pilotes militaires. Reconnaissable à son empennage arrière en « V » (dit « papillon »), il a été fabriqué à un millier d'exemplaires et utilisé par une vingtaine de pays. De nombreux exemplaires sont toujours en service dont celui-ci qui a été construit en 1966, N° de série : 455. Immatriculé F-GSYD il appartient à YANKEE DELTA SARL https://yankeedelta.com . Piloté par Hugues Duval.

 

109

Voila le dernier identifié il a une immatriculation Allemande D-ENIR il appartient à un pilote aventurier Nicolas Ivanoff http://nicolas-ivanoff.wixsite.com . L’avion est un BEECHCRAFT Bonanza F33C passant toutes les figures de voltige aérienne, c'est une version certifiée +6G / -3G d'origine. N° de série CJ-27 et construit en 1970.

 

110

Voilà le dernier message sur mon exceptionnelle journée passée au 53ème Salon de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget en compagnie d’Éric F1HDE un spécialiste qui gravite depuis plus de 40 ans dans le milieu aéronautique. A bientôt. LUCAS

a-ha - You Are The One

Posté par F1HDE à 11:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juillet 2019

LUCAS NOUS RACONTE SON SALON DU BOURGET LE VENDREDI 21 JUIN 2019 N° 4

105 SIAE 2019 CAF 1944 - 2019

Éric actuellement fait ses heures de vol, il n’est pas très disponible pour rédiger des messages sur le blog F1HDE. Je vais donc continuer à vous présenter les avions que j’ai identifiés pendant le 53ème Salon de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget. J’en ai fini avec les nouveautés donc voici les avions de collections. Aujourd’hui je vais vous présenter l’avion préféré d’Éric celui-ci nous venait des Etats Unis d’Amérique du nord pour revoir sa Normandie et commémorer le 75ème anniversaire du Débarquement. En démonstration en vol nous avons le C-47 THAT’S ALL BROTHER de la COMMEMORATIVE AIR FORCE, authentique vétéran du débarquement, venu des Etats-Unis. Son matricule 42-92847, immatriculation N47TB c’est un DOUGLAS DC3C (C-47A SKYTRAIN/DAKOTA) construit en 1944, son N° de série 12693, son ICAO24 : A5C06C. Éric m’explique qu’il est équipé de deux moteurs à pistons de 12 cylindres en étoile refroidi à l'air de 1200 chevaux Pratt & Whitney R-1830-92 TWIN WASP. Masse normale au décollage 11 805kg, vitesse de croisière : 300km/h. Code militaire : 3X-W. Après le Bourget il va retraverser l’Océan Atlantique par la route Nord avec des escales obligatoires en Ecosse, Islande et Groenland.  Nous le reverrons entre le 22 et le 28 Juillet à Oshkosh dans l'État du Wisconsin aux États-Unis pour le meeting aérien. Éric me raconte qu’il a convoyé un BEECHCRAFT KING AIR 350 de New York au Bourget. Dans un prochain message Éric vous fera une présentation complète de cet emblématique avion. A bientôt sur le blog F1HDE pour vous présenter les 4 derniers avions que j’ai identifiés.

 

106 50th-header-airventure-anniversary-600

Eddy Mitchell / L 'esprit grande prairie (olympia 2011)

Posté par F1HDE à 22:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 juillet 2019

LUCAS NOUS RACONTE SON SALON DU BOURGET LE VENDREDI 21 JUIN 2019 N° 3

En ce moment je suis en plein dans les épreuves du brevet, voila pourquoi j’ai du mal à rédiger les messages. Revenons aux présentations du salon du Bourget 2019. Dans ce message je vais vous décrire deux avions de transport. Le premier est le F-WTTN le prototype du A330-900neo de chez Airbus, sur le registre c’est un Airbus A330-941 N° de série 1795 construit en 2017. Il est visible sur FLIGHTRADAR 24 avec le N° de vol AIB 330 son ICAO24 est 38ED18, la machine est connue rappelez-vous en 2009 le vol 447 d'Air France c’était un A330-203 immatriculé F-GZCP. Ce qui change ce sont les réacteurs qui consomment beaucoup moins de kérosène.

 

103 F-WTTN Airbus A330-941 Airbus Industrie Serial 1795

Le deuxième avion est emblématique et Éric m’explique l’envers du décor. C’est le géant des airs avec une masse à 575 tonnes, il est immatriculé sur l’île de Malte. Le deuxième pays d’Éric après la Bretagne. Le 380 présenté porte l’immatriculation 9H-MIP il appartient à la compagnie Hi Fly Malta. Il fut construit en 2006 (13 ans), son N° de série le 6. Tout d'abord exploité par la compagnie Singapore Airlines qui vient de sans séparer pour des raisons économiques, la machine n’est pas fiable économiquement, consommation excessive de kérosène, très peu d’aéroports au monde possèdent les infrastructures pour le recevoir. Une ergonomie du poste de pilotage pas pensée pour les pilotes, les ingénieurs d’AIRBUS ne rêvent que d’une chose concevoir des aéronefs sans équipage. On est très loin de la success-story du Boeing triple sept rentable économiquement, apprécié des pilotes et extrêmement fiable. Le nec plus ultra en matière de sécurité. Le A380 est un échec pour AIRBUS. Sa première immatriculation 9V-SKC. Le modèle présenté est un Airbus A380-841 avec une très belle peinture décorative, son ICAO24 est 4D218E. fin de la production pour ce plus grand avion de ligne du monde, forcé d'atterrir faute de commandes, 13 ans seulement après le début de sa commercialisation. Les livraisons prendront fin en 2021. Une certaine inquiétude pour les salariés de l'usine Jean-Luc Lagardère, près de Blagnac, dans laquelle il est assemblé.

 

104 9H-MIP Airbus A380-841 Hifly Malta Serial 006

Flight Simulator 2020 - Une Révolution ? Tout savoir sur ce nouvel opus !

GWENNYN BREZHONEG AU STUDIO 13.flv

 

Posté par F1HDE à 20:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juin 2019

LUCAS NOUS RACONTE SON SALON DU BOURGET LE VENDREDI 21 JUIN 2019 N° 2

Voici la suite des avions que j’ai identifiés lors du 53ème salon du Bourget. Impressionnant cet avion d’affaire Le Falcon 8X qui est le nouveau fleuron de la gamme Falcon. Avec une distance franchissable de 11 945 km à Mach 0,80 avec 8 passagers, 3 membres d’équipage et le plein de carburant. Cet avion très long-courrier peut relier Paris à Hong Kong, Los Angeles à Pékin sans escale. Sa cabine — la plus longue de la famille Falcon — offre un niveau de confort inégalé et un choix exceptionnel d’une trentaine d’aménagements possibles. Il est visible avec le FLIGHTRADAR 24 son immatriculation est F-WWQA sur la fréquence 129.475MHz JUPITER l’autorise à décoller. Ses moteurs sont 3 Pratt & Whitney Canada PW307D – 6,722 lb / 29.9 kN (poussée maxi. au niveau de la mer – ISA + 17°C). Sa masse maxi. au décollage est de 33 113 kg. Sa capacité maxi. de carburant est de 15 830 kg. Sa vitesse est de Mach .90. C’est un prototype construit en 2015 avec le N° de série 401, son SELCAL : BD-GJ et son ICAO24 3848DA.

 

101 F-WWQA Dassault Falcon 8X MSN 001

 

Le suivant est également un avion DASSAULT simplement il est de collection construit en 1955. Il est magnifique avec son astrodôme qui permettait au radionavigateur l'usage d'un sextant lors de l'astronavigation. Son nez vitré servait également au radionavigateur. Je ne le savais pas c’est Éric qui me l’a expliqué. L’avion est un Dassault MD 311 Flamant avec le N° de série 260 et l’immatriculation F-AZKT. C’est un avion militaire de liaison et d'entraînement développé par Dassault Aviation à la fin des années 1940. Il a été construit à 325 exemplaires, en service dans l'Armée de l'air française jusqu'en 1982. L’avion appartient aujourd’hui à L’AMICALE DES AVIONS ANCIENS D'ALBERT www.avionsanciens.net . Le Flamant 311 F-AZKT est arrivé par camion, démonté, en 2004. Après d’importantes réparations, il est remonté et repeint "gris mouette" et fait son premier vol le 17 février 2005. Masse maxi au décollage : 6 400 kg, Moteurs : SNECMA 12T - Puissance 2 x 605 cv, Vitesse de croisière : 150 Kt, Consommation : 300 l/h, Autonomie : 1500 km.

 

102 F-AZKT N° 260 Dassault MD-311 Flamant

 

(A SUIVRE)

 

Françoise Hardy V.I.P (version maxi 45t édition limitée) 1986

Posté par F1HDE à 22:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juin 2019

LUCAS NOUS RACONTE SON SALON DU BOURGET LE VENDREDI 21 JUIN 2019

Vendredi 21 Juin 2019 maman m’a autorisée de me rendre au Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace au Bourget avec notre voisin Éric. Vous vous rappelez Éric est le propriétaire du Diamond Katana DA 20 sur lequel j’ai effectué mon vol d'initiation. Éric est présent sur le salon depuis lundi. Comme les démonstrations en vol seront plus conséquentes pour le grand public il m’a demandé d’emmener mon récepteur XHDATA D-808 pour écouter le directeur des vols (DV) indicatif radio : JUPITER, qui est le chef d’orchestre du ballet des avions. Après avoir passé la matinée à sillonner tout le statique, je suis admiratif Éric connait tous les avions exposés et une multitude de personnes qui vont des hommes d’affaires aux pilotes. A midi nous quittons le statique et la marée humaine qui l’a investi pour la terrasse VIP ou nous allons nous restaurer et assister aux démonstrations en vol. Cette année les présentateurs officiels du groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (GIFAS) sont Pierre BUFFET et Marie CHRISTOPHE. Éric me communique la fréquence à écouter « 129.475MHz ». Vous vous rappelez il m’avait donné lors de mon vol d’initiation un dossier ou ils figuraient des WEBSITES et des fréquences radios à écouter. J’installe mon écouteur de Smartphone sur mon XHDATA D-808. Sur la bande AIR j’affiche la fréquence 129.475MHz et je sors de ma poche un carnet et un stylo pour prendre des notes. Le but de l’exercice est d’identifier les immatriculations des avions en démonstrations en m’aidant de ma VHF, de l’application Flightradar24 installée sur mon Smartphone et des jumelles d’Éric et voilà le résultat. J’ai identifié 13 aéronefs, le premier était le MUDRY-APEX CAP-222 immatriculé F-WWMZ il était piloté par ERIC VAZEILLE.

 

097 Mudry-Apex Cap 222 F-WWMZ

Ensuite la présidente de l’Aéro-Club de France Catherine Maunoury championne française de voltige aérienne avec son EXTRA FLUGZEUGBAU GMBH EA 300L immatriculé F-HCSA.

 

098 EXTRA 300 Catherine Maunoury F-HCSA

Ensuite l’EXTRA FLUGZEUGBAU GmbH EA 300/SC de Aude Lemordant qui est une championne française de voltige aérienne et est également pilote de ligne chez Air France. L’immatriculation de son avion est F-HXAL.

 

099 EXTRA 330 Aude Lemordant F-HXAL

L’Aviation aujourd’hui est une histoire de femme, je suis admiratif devant cette démonstration en vol époustouflante. Après les voltigeuses voici une voilure tournante avec leNH90-TTH qui est un hélicoptère militaire de manœuvre et d'assaut biturbine européen, assigné au transport militaire, de la classe des 11 tonnes. Il fut conçu par une coopération entre la France, l'Allemagne, l'Italie et les Pays-Bas, rejoints après le lancement du premier prototype en 2000 par le Portugal, la Finlande, la Norvège, la Suède et enfin la Belgique. Il est produit par NH Industries, une coentreprise européenne qui comprend Airbus Helicopters, Agusta Westland — fusionnée avec Leonardo-Finmeccanica en 2016 — et Fokker Technologies. Il est immatriculé F-MEAY, son N° de série est 1338 et il appartient à l’Aviation Légère de l’Armée de Terre.

 

100 NH Industries NH-90 TTH Caiman F-MEAY

(A SUIVRE)

Katy Perry - Firework (Official)

Posté par F1HDE à 22:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juin 2019

Demain Lundi 17 Juin 2019

096

24ème Salon International de l'Aéronautique et de l'Espace (SIAE) de Paris-Le Bourget en ce qui me concerne. J’avais 14 ans en 1973, le 31 janvier 2019 j’ai fêté mes 60 ans. En 1973 le ROTHMANS AEROBATIC TEAM faisait son show avec ses PITTS S.2A le leader était MANX KELLY. Les autres pilotes étaient :  MIKE FINDLAY, ANDREW WHITE, IAIN WESTON et NICK DANIEL, tous d’anciens pilotes de la Royal Air Force. La même année a eu lieu le terrible accident du Tupolev 144, causé par une erreur humaine qui causa 14 morts dont les 6 membres d’équipage et 20 blessés. Je serais présent pendant les journées professionnelles les 17,18,19 et 20 juin. Les 3 jours « grand public » les 21, 22 et 23 juin, sont depuis les précédents salons, une présentation au rabais. Les Américains et les Russes plient bagages le jeudi. En fin de matinée du jeudi le Boeing 787 DREAMLINER et le Boeing 737 MAX rentraient aux Etats Unis et les stands liquidaient leurs documentations et Goodies. Les avions du moment laissaient leurs places aux avions de collection de l’Amicale Jean Baptiste Salis de La Ferté-Alais et de l’Amicale des Avions Anciens d'Albert. Le Billet d’Entrée vous coutera 15 €uros. Les grands salons aéronautiques de la planète sont devenus sérieux, voire austères. Les présentations aériennes n’y ont plus droit de cité, ou alors du bout des lèvres. Les affaires d’abord. Farnborough, le numéro 2, assume ce choix en renonçant désormais le week-end à faire un show aérien. Dans cette évolution mondiale, le salon du Bourget fait exception. Et c’est une chance pour les 142.000 professionnels et les 180.000 visiteurs grand public qui devraient s’y rendre entre le 17 et le 23 juin 2019. Même si le programme s’est réduit au fil des éditions, le GIFAS ne ménage pas ses efforts, tous les deux ans, pour convaincre les exposants de présenter en vol leurs avions et hélicoptères. Pour ERIC TRAPPIER, président du GIFAS et de Dassault Aviation, il est important de conserver au salon son côté « fête populaire » ; au moment où l’aéronautique peine à recruter, il faut continuer à entretenir le rêve. Pour ceux qui ont connu les grandes années du salon du Bourget, le programme 2019, sera comme celui des dernières éditions, décevant. 150 aéronefs sont néanmoins prévus sur l’exposition statique dont 19 seront présentés en vol en semaine et 34 le week-end selon ce premier programme officiel. Comme c’est désormais l’habitude, il y a, en effet, deux programmes distincts, l’un pour les journées professionnelles et l’autre pour les journées grand public.

Patrick Bruel - Pas eu le temps (Vidéo-clip)

Posté par F1HDE à 15:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juin 2019

DERNIERE ACQUISITION SAMEDI 8 JUIN 2019

095

Depuis les années 1960 pour rien au monde je manquerais la sortie du dernier BUCK DANNY. Acheté ce samedi matin au BHV MARAIS. C’est le TOME 6 de BUCK DANNY CLASSIC, il a pour titre : Alerte rouge. Scénario de Frédéric MARNIQUET et Frédéric ZUMBIEHL, dessin de Jean-Michel ARROYO. 48 pages en couleurs. En pleine guerre froide, Buck, Sonny et Tumbler, menant une opération pour le compte de la CIA, ont dû poser leur hélico endommagé, quelque part dans le bloc de l'Est. Alors qu'ils cherchent par tous les moyens à retourner à l'Ouest, ils découvrent un terrible secret caché dans un microfilm, qui va bouleverser leurs plans. Ils devront se séparer, Buck s'enfonçant plus à l'Est en territoire soviétique vers une mystérieuse base tandis que Sonny et Tumbler vont tenter, de leur côté, d'alerter leur quartier général de la périlleuse menace. Nos trois as de la Navy vont se retrouver propulsés au centre d'un jeu d'échecs dont les participants sont le KGB, la Stasi, la CIA et... Lady X ! Comme vous pouvez le constater de plus en plus nous relatons des histoires romancées d’une époque que j’ai vécue comme ancien vétéran Français de la Guerre froide (2 septembre 1945-26 décembre 1991), pour moi cela a commencé en 1979 pour finir en 1991, je suis né en 1959. Je vous invite également à consulter ce blog www.secrets-de-la-guerre-froide.com . L’investissement est de 14 €uros pour la BD. Nous sommes également à J -6 avant le Salon international de l'aéronautique et de l'espace qui se déroulera sur l’aéroport de Paris Le Bourget ou je serais présent toute la semaine une occasion pour nous rencontrer, vous pouvez me laisser un message sur ce blog.

Duran Duran - A View To A Kill 007 clip

Posté par F1HDE à 07:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]