F1HDE

22 novembre 2017

J'ai 14 ans, je vais mourir

 

ARMEE DE L'AIR 05

 

Message N° 201 sur le blog F1HDE. Les précédents jours je me suis épanché sur mon enfance. Pour finir cette escale dans mon passé je vais vous parler de l’année 1973 j’avais 14 ans et je m’inquiétais j’avais un relief osseux surajouté, arrondi et immobile sur le genou droit. Après l’avoir montré à ma mère, le lendemain direction le cabinet du médecin généraliste avenue Anatole France à Vitry sur Seine. Le docteur KUHFUSS, après m’avoir ausculté il avait dû dire à ma mère c’est une tumeur. Le soir dans la chambre que je partageais avec mes deux frères, je ne dormais pas et j’entends ma mère dire à mon père « Éric a un cancer des os », à l’époque en 1973 le mot cancer était synonyme de mort. Dans la bouche de ma mère je venais d’apprendre que j’allais mourir. J’étais au collège en quatrième je remontais la pente mon niveau en mathématiques s’améliorait et j’étais le meilleur en histoire géographie. En secret je rêvais toujours d’approcher les avions et pourquoi pas les piloter. Après cette annonce j’entamais mon deuxième décrochage scolaire. Hospitalisation à l’hôpital Armand-Trousseau, opération et après analyse le cancer n’était qu’une tumeur bénigne se nommant exostose. En fin d’année conseil de classe trop vieux pour le redoublement orientation vers un lycée d'enseignement professionnel. J’aurais aimé faire de la mécanique aviation, la réponse de ma mère fut sans appel « mon pauvre garçon tu ne te vois pas en bleu de travail et les mains dans le cambouis », dans la liste des lycées un correspondait plus à sa vue bourgeoise de la société le lycée Fresnel 31 Boulevard Pasteur dans le 15ème arrondissement de Paris préparant au métier d’opticien de précision. Je vous expliquerais la suite peut être une prochaine fois. Je me rappel que pendant cette hospitalisation j’avais trois livres et une revue : vol de nuit le magnifique roman d’Antoine de Saint-Exupéry, deux bandes dessinées de la série « LES AVENTURES DE TANGUY ET LAVERDURE » et la revue était un bimensuel généraliste française consacrée à l’aéronautique et l’astronautique « Aviation Magazine International » avec un excellent article illustré sur l’armée de l’air Française dont un décrivait le remplacement des Noratlas par les Transall. Ce soir j’illustre ce message avec ce magnifique Mirage III de la 2ème escadre de chasse de Dijon qui était la monture de mes deux héros Michel et Ernest. Le vendredi 1er décembre je ferais un passage par la FNAC du Centre commercial de Thiais Village pour récupérer le dernier album paru le tome 5 des chevaliers du ciel « Tanguy et Laverdure » rencontre de trois types - DESSINATEUR : YVAN FERNANDEZ - SCÉNARISTE : JEAN-CLAUDE LAIDIN le tout pour 11,99€. Comme vous voyez pour ne pas vieillir je garde mon âme d’enfant. En attendant le calendrier de l’après en janvier 2018 et avoir laissé passer les traditionnelles imbéciles fêtes de Noël. Mon prochain passage sur mon blog le 1er décembre.

 

chevaliers-du-ciel-tanguy-et-laverdure-les-tome-5-rencontres-de-trois-types

FS2004 - Les Chevaliers du Ciel Virtuel [HD]

Johnny Hallyday - Les Chevaliers du Ciel.

Les Chevaliers du ciel 1967

 

Posté par F1HDE à 23:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 novembre 2017

LE DERNIER DE LA CLASSE

 

F1HDE 01 F-AZLT Morane-Saulnier MS-760 Paris I MSN 32

 

Je me suis toujours intéressé à l’aviation, ma mère se souvient que tout petit dans ma poussette les jours de marché à Villejuif je faisais spectacle en identifiant les avions qui passaient au-dessus de nos têtes « Caravelle ou Boeing 707 ». Bien plus tard depuis la classe de CM1 de l’école Diderot 5 Avenue Eugène Pelletan à Vitry-sur-Seine. Je me laissais distraire par le passage des Nord 2501 Noratlas, Morane-Saulnier MS.760 'Paris', Dassault MD.311-312-315 Flamant et Nord-Aviation N262 qui se dirigeaient sur la radiobalise ADF TH « TANGO HÔTEL » en début de descente sur la piste 27 de la Base Aérienne 107 de Villacoublay Vélizy. J’étais fasciné par ces aéronefs. 49 ans plus tard cette fascination ne m’a pas quitté. Ce côté dissipé me valait à l’époque les réprimandes de l’institutrice. Souvent le premier de la classe m’emmenait faire le tour des classes avec le bonnet d'âne sur la tête. J’étais le cancre de la classe « le propre à rien qui finira en cabane ». Je détestais l’école qui était pour moi un lieu de souffrance, mon angoisse était de rentrer dans mon univers familial et entendre les hurlements de mon père contre ma mère. Pour parler du premier de la classe je l’ai revu 10 ans plus tard à l’époque j’étais chef de rayon adjoint électroménager chez le grossiste METRO 67-73 rue Champollion à Vitry-sur-Seine. Je l’ai tout de suite reconnu avec sa gueule de faux cul, le chef de département m’amenait un énième manutentionnaire, c’était le défilé le travail était physique, il fallait mettre en rayon et manipuler des lourdes charges. Il a dû rester 15 jours, la première tache que je lui ai confiée était de me refaire des palettes de radiateur bain d’huile que je devais renvoyer à un fournisseur, je lui ai même fait ramasser à la main des souris crevées dans la réserve. Aujourd’hui j’ai honte de ce comportement qui faisait ressortir toutes les frustrations de mon enfance. Cela faisait presque un an que je travaillais dans la distribution. On m’avait embauché comme manutentionnaire comme lui, seulement j’avais fait jouer mon intelligence et mon courage pour ne pas rester besogneux à vie. Deux mois plus tard j’étais vendeur, quatre mois plus tard vendeur spécialisé et six mois plus tard l’adjoint du chef de rayon. A l’époque en autodidacte le soir après le travail j’apprenais ce que je n’ai cessé de faire depuis, déjà 40 ans. Je vais vous quitter il faut que je révise le manuel de vol du Cessna 172, actuellement je suis en négociation d’achat avec un propriétaire qui veut vendre sa machine pour des raisons de santé. Mon argument pour faire baisser le prix du au faible potentiel moteur restant. Ce week-end je vais certainement me rendre dans la Nièvre pour le voir et peut être conclure la vente. Comme vous savez mon métier actuel est acheteur dans une filiale d’un grand groupe du CAC40. Si Emmanuel Macron tient parole sur ses promesses de campagne électorale étant carrière longue je partirais en retraite le 31 Décembre 2019 (60 ans et 11 mois).

le dernier de la classe - Robert Lamoureux

Posté par F1HDE à 22:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

On ne peut pas rattraper le temps perdu mais on peut arrêter de perdre son temps.

 

F1HDE 00

 

Bonsoir mes chères lectrices et chers lecteurs. Pour être franc avec vous je déteste cette période des fêtes de Noël et son rituel marchand et religieux. Du haut de mes 58 ans je trouve cette fête ridicule et surtout le fait de réitérer tous les ans les mêmes choses. Cela me ramène à ma triste enfance aux cris de mon père sur ma mère. Je n’ai jamais cru au père noël. Quand je plonge dans mes souvenirs de cette époque je ne vois que de la violence. Jeune adulte dans les années 80, peut-être en 1983 je me rappelle c’était l’année ou je venais le 1er Avril d’embaucher chez THOMSON-CSF, le jour de noël était un dimanche, la veille je m’étais rendu à mon aéro-club à Lognes Emerainville ou j’apprenais à piloter un avion léger. En fin d’après-midi j’ai quitté les copains présents au club house et à pieds je me suis dirigé vers la gare du RER-A de Lognes Le Mandinet pour rentrer chez moi 141, rue du Génie à Vitry-sur-Seine. A l’époque je réalisais mon rêve de gosse, longtemps contrarié par ma famille qui me dévaluait constamment ma grand-mère me prénommait « Éric le grand bête » et la double peine subit par les enseignants de l’éducation nationale qui m’avaient prédit un avenir de propre à rien. L’année 1983 correspondait pour moi à un changement de cap en Février j’avais réussi l’examen d’opérateur radioamateur et obtenu mon indicatif F1HDE. A 24 ans la testostérone me travaillait je n’étais pas insensible aux charmes du sexe dit faible que je croisais dans les transports. A l’époque j’étais introverti, je dégageai une image d’un jeune homme renfermé et timide. Une image répulsive pour toutes les donzelles en recherche d’un prince charmant. J’étais perturbé d’un côté j’aurais tout donné pour une belle histoire d’amour et de l’autre réaliser mes rêves qui ne m’avait jamais quitté. En janvier 1978 lors d’une réunion du Radio Club Central à la bourse de commerce de Paris 2, rue de Viarmes dans le premier arrondissement organisé par Fernand Raoult indicatif F9AA.  Il était pilote de chasse sur Bloch 151 et agent secret de la France Libre pendant la seconde guerre mondiale. Lors de l'Assemblée Générale du REF de Mai 1953, F8NH est démissionnaire de son poste de "Président" et c'est Fernand RAOULT F9AA à qui revient la charge de "Président du REF". F9AA est un "ancien » : REF n° 67, actif depuis 1925 sous les indicatifs successifs de : "eF8RRF", puis « eF8FMR », "F8RL" (non-officiel), enfin F8LN de 1931 à 1934. En 1948 il devient F9AA et reçoit (je ne sais pourquoi ?) un nouveau numéro de membre du REF (n° 4347) ... Apres la réunion dans un café du secteur devant un demi avec d’autres membres fondateurs ils évoquent cette époque. Dans le métro en direction de la place d’Italie l’idée de piloter un avion mon rêve de toujours envahi à nouveau mon esprit et pourquoi n’en serais-je pas capable. Arrivé à Villejuif à la maison de la presse j’achète pour 8 Francs de l’époque le N° 98 de la revue « le fanatique de L’AVIATION ». A 18 ans en cet hiver 1978 en plus de la radio que j’ai découvert en 1975 j’avais 16 ans, piloter un avion redevient pour moi une priorité. Revenons à l’année 1983 5 ans plus tard, ma bible à moi à cette époque est le Manuel du pilote d’avion aux éditions CEPADUES, il ne me quitte jamais. J’apprends à piloter et mon avion se nomme F-GARI c’est un SOCATA MS 880 B RALLYE N° 2920 construit en 1977 et appartenant à l’Aéro-Club des Aiglons d’Ivry Vitry mon instructeur et chef pilote est un homme formidable il se nomme Pierre ADLER. Cela ne fait que 4 mois que je suis membre du club et je me sens totalement intégré à la famille des Aiglons. Il doit être 18 heures dans cet RER qui me ramène sur Paris, pas grand monde en cette soirée de réveillon de Noël, ce soir je serais seul devant mon BOLINO pâte, tomate, fromage de chez MAGGIE et ma tranche de jambon arrosée d’un verre de Coca-Cola. Ma solitude devient mon amie et en déplaise aux curetons « Personne n’appartient à personne, les gens arrivent dans notre vie quand ils doivent arriver et en partent quand ils doivent partir ». A l’époque loin de moi l’idée de fonder une famille et avoir des enfants. L’image de mes parents m’avait dissuadée et je ne voulais pas reproduire ce schéma. Ils venaient de me flinguer mon enfance et mon adolescence dans ce cas de figure avoir des enfants c’est criminel. Je suis conscient que je suis différent et je vais construire ma vie à ma façon. Faire renaitre tous les ans un bébé CADUM dans une étable et s’empiffrer de foie gras et de dinde aux marrons et s’endetter pour faire des cadeaux qui à l’époque n’étaient pas revendus sur le bon coin, le WEB n’existait pas. En bref cette tradition mercantile profite qu’aux actionnaires de la grande distribution. Pour finir ce poste à l’époque Fernand RAOULT m’avait conseillé de lire VOLTAIRE ce que j’ai fait et aujourd’hui je peux dire à Laurent Wauquiez loin de moi l’infamie des religions qui sont pour moi des chaines aux pieds pour le peuple. Pour moi après la mort il n’y a rien. C’est pour cela qu’il faut vivre l’instant et le moment nous sommes ici que pour un court passage à l’échelle du temps qui passe. « A SUIVRE »

hexagone renaud

 

Posté par F1HDE à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 novembre 2017

Tais-toi et tu éviteras le danger, écoute et tu apprendras.

 

Ce soir samedi 18 novembre 2017 je suis chez moi. J’écoute au casque la station de radiodiffusion « RFM » sur mon YAESU FT-817ND, sur la fréquence de 103.900MHz en modulation de fréquence, le signal est S+ l’émetteur se situe à 8 kilomètres dans le Nord-Ouest de Bourg-la-Reine c’est en autre un de nos plus beau monument Parisien je veux dire la Tour Eiffel. L’antenne est à une altitude de 294 mètres. 1910UTC sur www.flightradar24.com je suis le vol « FRANCE SOLEIL 4109 - TVF4109 » il est en provenance de Djerba (DJE) et il se dirige vers l’aéroport d’Orly, il vient de passer Cannes au niveau de vol 340 (34000ft au calage standard de 1013.25hPa dans la fenêtre de l’altimètre soit 10.973 mètres), sa vitesse sol est de 409kt (nœuds) 758km/h et sa route est au 332°. L’aéronef est un Boeing 737-8HX, immatriculation F-GZHF. 1943UTC Est de la ville du Creusot toujours au niveau de vol 340, route au 327° et vitesse sol de 389kt. 1948UTC verticale le Parc Naturel Régional du Morvan niveau de vol 340, route au 327° et vitesse sol de 390kt. 1956UTC il rentre en contact avec l’approche d’Orly sur la fréquence de 123.875MHz en passant en descente le niveau 190 vers MOLBA, il est juste au sud de Joigny. 2004UTC Est Montereau il descend à l’altitude de 4000ft au QNH de 1023hPa. 2009UTC cap 290° autorisé ILS piste 26. 2012UTC il contact la tour de contrôle d’Orly sur la fréquence 118.700MHz. 2015UTC verticale « La Seine » à Villeneuve-Saint-Georges 850ft en descente, vitesse sol de 129kt et établi sur le loc. (254°). 2017UTC piste dégagée le contrôleur Tour leur demande de passer sur la fréquence sol 121.705MHz, l’aéronef roule vers le parking Golf 02. La distance parcourue pour ce vol est en réel de 1.839 km et en ligne droite de 1.795 km.

F-GZHF 01 Boeing 737-8K2 MSN 29677 Line No

Matmatah - Lambé An Dro (clip officiel)

Posté par F1HDE à 22:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 novembre 2017

Les petites magouilles des reconduites aériennes à la frontière

 

Un commissaire de la police aux frontières a truqué l'appel d'offres de mise à disposition d'un avion au profit de la compagnie aérienne de son choix. (Article de THIERRY VIGOUREUX LE POINT)

Twin Jet F-GLNE Beech 1900D MSN UE-197

 

La gestion des moyens aériens de l'État, que ce soit à la sécurité civile ou à la police nationale, est rarement un modèle du genre. Les appels d'offres, rédigés par des fonctionnaires non techniciens, aboutissent à des contrats de location ou de maintenance mal ficelés, dont les coûts sont bien au-dessus de ceux du marché. S'y ajoutent dans certains cas des délits de favoritisme, comme celui impliquant la compagnie aérienne Twin Jet, qui avait remporté en 2014 le marché de location d'un avion utilisé pour les reconduites à la frontière, au détriment de sa concurrente Chalair. Une enquête de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) – la police des polices –, dont Le Point a pu consulter le compte rendu, a abouti à la mise en examen du commandant Luc Garidi, un des policiers-pilotes du bureau de police aéronautique de la PAF (police aux frontières), pour favoritisme et trafic d'influence, après ses aveux.

 

Twin Jet F-GLNH Beech 1900D MSN UE-73

L'affaire concerne le contrat de location d'un Beech 1900D, un biturbopropulseur de 19 sièges, loué à l'année par la police nationale et piloté par des policiers, qui est utilisé pour des reconduites aux frontières assez délicates, mais aussi pour transporter des policiers du Raid. Vers l'étranger, il s'agit, entre autres, de transporter des criminels de droit commun dont le pays d'origine – la Russie ou des pays de l'Est – accepte qu'ils y terminent leur peine. Le contrat conclu avec Twin Jet prévoyait la fourniture d'un avion avec des spécifications techniques particulières, dans une formule « prêt à décoller ». Il est entretenu par le locataire, qui, en cas de panne, s'engage à fournir un appareil de remplacement.

 

Twin Jet F-GLNK Raytheon 1900D MSN UE-269

 

 

Une addition à 1 125 270 euros

 

Twin Jet F-GRYL Raytheon 1900D MSN UE-301

Tout cela est clairement stipulé dans un cahier des charges technique. Mais, selon les mails échangés entre Garidi et Twin Jet, analysés par l'IGPN, la compagnie aérienne a reçu des informations privilégiées avant le lancement de l'appel d'offres. De plus, des clauses techniques et administratives ont été insérées, favorisant les avions de Twin Jet. Par exemple, l'avion retenu n'était équipé que d'un GPS rustique de première génération alors que, sur l'avion Chalair, comme demandé à l'origine, les deux récepteurs comportaient une cartographie couleur et permettaient des atterrissages sans visibilité. Préserver les deniers publics n'a pas non plus été une priorité dans ce dossier. Ainsi, le Beech 1900D, qui opérait gratuitement depuis la base aérienne militaire de Villacoublay, est transféré par commodité pour les pilotes à l'aéroport du Bourget, où les redevances annuelles d'atterrissage et de stationnement sont de l'ordre de 10 000 euros. Pourtant, escorter des délinquants semble mieux adapté en zone militaire que sur un aéroport d'affaires… Enfin, comme on peut le voir sur le site de la DGAC (Direction générale de l'aviation civile), plusieurs avions de Twin Jet sont loués chez Fleet Management Airways en Suisse, une manière « légale » de transférer des capitaux. Lundi, une peine de six mois avec sursis sans inscription au casier judiciaire et une suspension administrative d'un an ont été requises contre le commandant Garidi. Le jugement a été mis en délibéré jusqu'au 15 janvier 2018. Le marché litigieux, qui a pris effet depuis février 2015, court maintenant depuis trois ans et n'a toujours pas été dénoncé par le ministère de l'Intérieur. L'addition se monte à 1 125 270 euros, selon le cabinet KPMG, et va donner lieu à une nouvelle action en justice de Chalair contre Twin Jet, cette fois pour recel. Nouvelle bataille aérienne en perspective.

FLIGHT REPORT / TWIN JET BEECHCRAFT 1900D / MARSEILLE - PAU

 

 

 

Posté par F1HDE à 20:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 novembre 2017

Je suis né sans le demander, je vais mourir sans le vouloir, alors, laisse-moi vivre comme je veux.

 

Ce dimanche soir je suis à mon domicile à Bourg-la-Reine. Devant moi mon écran d’ordinateur et « FLIGHTRADAR24 » www.flightradar24.com . Mon casque sur les oreilles et j’écoute l’approche d’Orly sur la fréquence de 123.875 MHz. Je suis le vol TVF3069 en provenance de Casablanca. 20h25 il arrive verticale Amboise au niveau de vol 280 avec une route 025° et une vitesse sol de 370kt. L’aéronef est un Boeing 737-84P immatriculé F-GZHS, la compagnie est TRANSAVIA. 1935UTC il vient de rentrer en contact avec l’approche d’Orly, il est autorisé en approche « ODILO 4W » pour l’ILS 26. 1942UTC travers Nord de Dourdan au niveau de vol 110 début de vent arrière, route 084° pour une vitesse sol de 297kt. 1945UTC cap 065° pour un circuit court, 2000ft/mn vers 3000ft QNH 1014hPa à gauche cap 055°. 1948UTC à gauche cap 340°. 1949UTC cap 290° pour intercepter l’ILS 26. 1951UTC il passe sur la fréquence de la tour de contrôle 118.700MHz. La vitesse sol en finale était de 147kt établi sur l’ILS (254°). Atterrissage à 1955UTC il passe sur la fréquence sol 121.705MHz et roule pour le parking « Bravo 42 ». Je vais rechercher sa photographie sur le site www.airliners.net la voici en illustration de ce message. La distance réelle était de 1.969 km (En ligne droite : 1.898 km).

 

F-GZHS Boeing 737-84P MSN 35074 Line No

 

Ce soir je vais également vous présenter un avion léger que vous allez retrouver dans les prochains messages ou je vous expliquerais comment vol un avion léger. Voici en brainstorming ses principaux caractéristiques techniques. 

 

F-BXZQ Cessna F 172 M

 

Voici un avion construit en 1975 par REIMS AVIATION c’est un F 172 M SKYHAWK, la cellule totalise 4300 heures de vol et le potentiel moteur restant est de 140 heures. Son prix 57000 Euros. Basé à Cosne sur Loire. Equipé d’un groupe motopropulseur « LYCOMING 0-320-E2D de 150 CV », 2 réservoirs d’aile standards de 79.5 litres chacun (159 litres dont 15 litres inutilisables). D’une masse maximale autorisée au décollage et atterrissage de 1043 kg. Vol en condition de givrage prévu interdit. Cet avion est autorisé selon les équipements installés aux vols : JOUR - NUIT - VFR - IFR. Le niveau d'huile. Ne pas mettre en route avec une quantité d'huile inférieure à 5,7 litres. Faire le plein à 7,6 litres pour les vols prolongés. Huile moteur Type Aviation SAE 50 si la température extérieure est supérieure à 15 °C, SAE 40 pour les températures de - 1 °C à + 30 °C, SAE 10 W 30 ou SAE 30 pour les températures de - 20 °C à + 20 °C et SAE 20 pour les températures inférieures à - 10 °C. (Une huile à viscosité multiple additionnée de SAE 10 W 30 est recommandée pour améliorer les démarrages par temps froid). Consommation de carburant : 30 litres/heure. Une vitesse de croisière de 110 kt (200 km/h) à un régime de puissance de 65% et 2450 tr/mn. Une masse maximale au décollage de 1043 kg avec un poids à vide de 658 kg, ce qui donne un emport de 4 passagers de 77 kg plus 5 kg de bagages avec un maximum de 100 litres d'essence. Une distance de décollage à la masse maximale de 460 m et une distance d'atterrissage avec 30° de volets de 381 m, dans les conditions d'atmosphère standards. Une capacité de décollage (resp. Atterrissage) avec un vent plein travers de 20 (resp. 15) kt maximum. Voici les principales caractéristiques de cet avion léger certainement le plus utilisé dans le monde entier. Il faudra prévoir 23000€ pour le changement du moteur. Voilà le type d’avion qui va nous servir de référence à toutes les études techniques de mon blog F1HDE. Le prix de l’heure de vol devrait se situer aux environs de 145€. Pour les plans de vol – indicatif de type d’aéronef : C172 (Piston) – barre oblique suivi de la lettre L (faible tonnage pour les aéronefs dont le poids maximal certifié au décollage est inférieur ou égal à 7000kg).

Chevreuse Info (SUP AIP 052/17)

ILLUSTRATION YOUTUBE DE VINCENT BAZILLIO

 

 

Posté par F1HDE à 22:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 novembre 2017

Quand tu découvres que tu paies plus de TVA en achetant ta baguette, qu'un riche qui se paie un jet privé.

 

M-TINK Dassault Falcon 900LX MSN 277

 

6 h 45 je suis chez moi à Bourg-la-Reine. Hier soir j’ai regardé "Cash Investigation" qui s'intéressait aux "Paradise Papers" comme vous savez un sujet que je connais bien. Dans une boite que je connais on appelle cela pudiquement l’ingénierie financière. Depuis une décennie ils ont recruté une armée de juriste presque plus que des ingénieurs experts. J’adore le côté pas politiquement correct d’Elise LUCET elle ne craint rien ni personne. Comme si le temps et les épreuves avaient fait d'elle une guerrière. Elle a été mariée cinq ans avec l'antiquaire Martin Bourgeois. Un mariage sur le tard, après une liaison d'une dizaine d'années avec Jean-Marie Cavada. Martin est mort d'une leucémie en 2011. Leur petite fille, Rose, n'avait que 4 ans et une santé fragile. "Quand on a vécu ça, on n'a plus peur de grand-chose".  Actuellement C'est tout simplement l'animatrice préférée en France, elle est la fierté du service public. Celle qui justifie la redevance. Comme moi Élise Lucet ne craint qu'une chose : l'ennui. Pour moi c’était jubilatoire de voir Éric TRAPPIER, PDG de Dassault Aviation et du GIFAS, le syndicat patronal de la filière, sous son vrai visage. Éric TRAPPIER me fait penser au surintendant des finances de Louis XIV Nicolas Fouquet quand lors du salon du Bourget il appelait à une hausse des budgets militaires pas dans un but de défendre les Français non simplement dans un but de satisfaire ses actionnaires dont la cotation de l’action en bourse était hier de 1313 Euros. J’ai une grande admiration pour Marcel DASSAULT qui fut un concepteur et un ingénieur de génie dont le nom restera gravé à jamais à l’histoire de l’aviation. Son fils Serge est un corrompu de la pire espèce. Depuis un siècle, la famille Dassault est nichée au cœur de l’État. À partir de la conception d’une hélice, Marcel Dassault a réussi à constituer un monopole privé dans l’industrie de défense. Des milliards d’argent public ont permis de bâtir une fortune privée dont l’influence s’étend sur tout le champ politique. Le « système Dassault » n’a pu perdurer que parce que le milliardaire est intouchable. Connexions au plus haut sommet de l’État, importante force de frappe médiatique, puissance financière : en Essonne, le sénateur Ripoublicain a tissé sa toile, à droite comme à gauche.  Les Dassault une névrose de la Ve République, une famille d'industriels subventionnés aux haines recuites, qu'incarne Serge Dassault, méprisé par son père et réprouvant ses fils...  Pour illustrer voici comment les très riches clients de Dassault échappent à toute TVA. Prenons l’exemple d’Oleg TINKOV.

 

M-TINK Dassault Falcon 2000EX MSN 253 00

 

Entre 2013 et 2016, Oleg TINKOV a successivement investi dans trois avions Falcon. Ces jets d’affaires haut de gamme ont été manufacturés en France par Dassault Aviation pour un montant total de 114 millions de dollars. Pour ce faire, l'oligarque russe a créé des sociétés-écrans qui lui permettent d’acheter ses avions à moindre coût. Ainsi, il peut brouiller les pistes jusqu’au bénéficiaire ultime du stratagème, lui-même. La première étape est simple. Lors de l’achat de son premier Falcon 2000 LX pour la somme de 28 millions de dollars, deux sociétés lui ont permis de faire écran et de dissimuler le mécanisme. Il s'agit de Stark Limited, une entreprise enregistrée à l’île de Man. La seconde, Moonfield Trading, est enregistrée, quant à elle, aux îles Vierges britanniques. Dans un second temps, le 3 décembre 2013, les avocats d’Appleby ont établi un "contrat de prêt intra-groupe" entre Stark Limited et Moonfield Trading Inc. Il permet à Stark Limited, la première société de Tinkov, d’emprunter 28 millions de dollars à Moonfield Trading, la seconde entreprise de l’homme d’affaires aux îles Vierges britanniques. Le contrat précise que "l’intégralité des sommes dégagées seront affectées à l’achat d’un Falcon 2000LX Dassault". Stark Limited est donc supposée être une entreprise de location de jet. Tandis que Moonfield Trading, l’un de ses clients, est censé louer le jet. Or, Oleg Tinkov étant propriétaire de ces deux sociétés, il est évidemment l’ultime et l’unique bénéficiaire de cette "location". Ce schéma d'apparence légale pose problème puisqu’il permet à Oleg Tinkov d’économiser plusieurs millions d’euros de TVA qui auraient dû revenir au fisc. Mais si l'oligarque russe bénéficie des conseils avisés du cabinet Appleby pour constituer ces montages financiers, il peut également compter sur la bienveillance de Dassault Aviation. Les factures des trois avions indiquent la même mention en bas de page : "Exonéré de TVA en vertu de l’article 262 ter 1 du Code Général des Impôts français." Selon ce texte du code des impôts, les exportations par le vendeur français sont exonérées de TVA. L’acheteur est alors supposé la payer dans le pays d'importation de l'avion. Or, le gouvernement de Man n’a jamais taxé l’entreprise de Tinkov. Elle part du principe que la TVA de 20% était comprise dans le prix de vente du jet. Les services de douanes de l’île auraient dû vérifier l’utilisation réelle des jets. Cependant, l’article 262 ter1 précise que "l'exonération ne s'applique pas lorsqu'il est démontré que le fournisseur savait ou ne pouvait ignorer que le destinataire présumé de l'expédition ou du transport n'avait pas d'activité réelle". Dans un échange de mails, le responsable du service client du cabinet Appleby écrit au représentant d’Oleg Tinkov : "Étant donné que la vente de l’avion va être réalisée en France, elle sera considérée comme une transaction intercommunautaire entre deux entreprises dont la TVA est enregistrée. Pour ce faire, la nouvelle société à l'île de Man doit être créée et l’enregistrement de la TVA doit être effectué avant l’émission de la facture afin d’éviter la nécessité d’ajouter la TVA sur la facture." Les documents examinés, par Radio France et ses partenaires dans le cadre de l’enquête des "Paradise Papers", révèlent que le constructeur français avait connaissance des montages utilisés par OIeg Tinkov pour échapper à la TVA française. Les échanges de mails entre David Z., responsable des contrats chez Dassault Aviation et le représentant d’Oleg Tinkov ne font aucun doute : "Juste pour éviter tout malentendu : vous avez l’intention d’enregistrer votre Falcon à l’île de Man via une société créée spécifiquement à cet égard ?" Cette interrogation amène à une autre question. Entre 2009 et 2012, Dassault a créé des filiales éphémères sur l'île pour acheter ses propres avions avant de les revendre aux clients finaux. Pourquoi un tel montage, sinon pour bénéficier d’une exonération de TVA ? Le gouvernement de Man ne relève "aucune preuve de mauvaise pratique" Interrogé par Radio France et ses partenaires sur ses filiales de l’île de Man, le constructeur aéronautique a transmis la réponse suivante : il assure en particulier "avoir effectué les vérifications et formalités nécessaires, en accord avec les lois et réglementations en vigueur". Sur l’aspect particulièrement éphémère de ces sociétés dissoutes peu de temps après leur création, Dassault Aviation répond : "Toutes ces opérations ont été réalisées de façon transparente vis-à-vis des autorités fiscales et nous en répondons régulièrement auprès de celles-ci." Difficile enfin de croire que les autorités mannoises n’ont pas volontairement fermé les yeux sur ces montages douteux qui font tourner l’économie de l’île. Dans l'archipel, il existe une réelle proximité entre les cabinets d’avocats d’affaires et les autorités. L’actuel directeur des opérations à Appleby Aviation n’est autre que Brian Johnson, ancien responsable de l’aviation civile de l’île de Man et initiateur de la création du registre des avions mannois. Côté gouvernement, le Premier ministre Howard Quayle, averti de la publication imminente d'une enquête journalistique internationale, se défend d’avoir couvert un système de fraude à grande échelle. "À ce jour, nous n'avons trouvé aucune preuve de mauvaise pratique ou raison de croire que notre service de douanes puisse être impliqué dans un remboursement frauduleux de la TVA", a-t-il déclaré dans un communiqué de presse. Il insiste sur la mise en place d’une "action préventive" visant à "démontrer que l’île de Man est un membre en conformité avec les critères de réglementation, d’ouverture et de transparence de la communauté internationale". Dans ce même communiqué, les autorités mannoises reconnaissent avoir mis en place un audit suite à la hausse du nombre d’enregistrements de TVA dans le secteur aérien. L’île de Man est aujourd'hui dans le viseur de la Commission européenne qui vient de lancer une enquête sur les pratiques de plusieurs États européens en matière de TVA. 

 

M-TINK Dassault Falcon 2000EX MSN 253 01

 

Un Falcon coûte la bagatelle de 60 MEUR. Un privilège de très riches, qui se révèlent avares quand il s'agit de régler 12 MEUR de TVA. Dassault Aviation n'hésite pas à conseiller clairement cette manœuvre à ses clients.

Dassault Travel - Ile de Man

 

Posté par F1HDE à 23:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 novembre 2017

LES GENS NE CHANGENT PAS AVEC LE TEMPS, LE TEMPS MONTRE CE QU'ILS SONT EN REALITE.

 

Avant de prendre la météorologie il est 7 h je suis à Bourg-la-Reine, ce week-end je n’ai pas bougé. Opération de ravitaillement samedi, balade au parc de Sceaux hier et surtout grand rangement dans mon bureau. En regardant sur le site https://fr.aprs.fi ce qui se passe autour de mon QRA-LOCATOR : JN18DS toujours les mêmes stations F6ZHF-4, F5VAG-V et F6GAL-15. Depuis mon retour de Bretagne fin septembre je regarde l’activité APRS et je dois me rendre à l’évidence les bandes 144 et 432MHz ne passionne plus les radioamateurs Français. J’abandonne l’idée de faire l’acquisition d’un émetteur récepteur comme le YAESU FT-2 DE, 469€ un peu cher pour finir à l’utiliser comme récepteur bande aviation et marine. Vendredi je vais surement faire l’acquisition d’une valeur sûre, je vous en parlerai ce soir. Comme vous savez toutes les informations météorologiques sont sur le WEB, par contre j’utilise la radio en écoutant l’ATIS d’Orly en VHF sur la fréquence de 126.500MHz toujours la même depuis 1978 : 0548UTC vent calme, 10km, SCT 4400ft, 5°, 3°, 1024hPa, 1013hPa. Après avoir noté sur mon carnet de trafic le METAR de LFPO. Je vais vous quitter pour me préparer et prendre le chemin du travail.

 

F1HDE 00000

YAESU FT-290R voilà mon troisième transceiver acheté en 1983 et que j’ai utilisé pendant 12 ans. En 1993 depuis le Brévent (2 525 mètres) qui est un sommet situé à l'extrémité méridionale des Aiguilles Rouges, dans le département de la Haute-Savoie. En 1994 depuis Le crêt Monniot qui est un sommet de la chaîne du Jura qui domine les communes d'Arc-sous-Cicon, de Gilley, de La Chaux et de Bugny. Il culmine à (1 141 mètres). L'ensemble de cette crête est couvert par des pâturages et ses flancs par des forêts. Le relief se prolonge sur une dizaine de kilomètres. Avec cet appareil j’ai rempli plusieurs carnets de trafic. En 2004 j’ai encore opté pour YAESU en me procurant la dernière mouture du fameux FT-817 ND. Un petit bijou toutes bandes et tous modes. Sur 20 mètres j’ai contacté en radiotéléphonie (BLU) en langue anglaise l’ensemble des pays Européens et d’Afrique du nord. Cela a duré une bonne décennie, depuis 2015 je ne l’utilise qu’en fixe surtout chez moi en Bretagne au mois de septembre. Après 13 ans d’usage intensif il commence à avoir des signes de vieillesse et je me demande si je ne vais pas faire à nouveau l’acquisition d’un FT-817ND en attendant la bête de course dans deux ans qui sera mon cadeau de départ en retraite. Je m’imagine déjà depuis mon pays en Bretagne susciter le pile up de la part des radioamateurs du monde entier cherchant à contacter une contrée DXCC rare la France. La France ou le radio amateurisme de masse est en train de disparaitre comme l’usage de la langue Française sur les ondes au profit de la langue Anglaise, comme j’ai pu le constater mercredi 1er Novembre, l’activité était importante sans de Frenchy à l’horizon. Le REF lance son éternelle question, toujours la même depuis 20 ans, la présence d'un représentant de leur association au comité directeur de l'IARU pour favoriser la promotion du radio amateurisme, tant au niveau de la CEPT que de l'UIT, puisqu'il semble évident qu'au niveau national les choses stagnent. Je confirme pour stagner il stagne et dire que j’ai adhéré 35 ans à cette association avec le N° 36366. Fernand RAOULT F9AA mon mentor avait déjà compris en 1968 qu’on ne pouvait rien espérer de ces provinciaux frustrés en manque de reconnaissance qui derrière le terme « bénévolat » cache leurs incompétences en se donnant des titres en chocolat comme chargé de mission ou responsable de relais en rêvant des postes qu’ils n’ont pas eus pendant leur vie active de besogneux. L’URC aujourd’hui est une franchise menée par la madone des terrils, F9AA se retournerait dans sa tombe en voyant l’URC aujourd’hui. Depuis 2013 je ne suis plus membre d’aucune association radioamateur. Après moi le déluge et puis j'ai quand même beaucoup plus de temps depuis que j'ai pris ma retraite associative. Au lieu de m'occuper des autres, finalement ça a du bon de s'occuper de soi-même. 23 h 00 je vais aller me coucher.  

CQ SERENADE

 

Posté par F1HDE à 23:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 novembre 2017

Mercredi 1 Novembre 2017

08 h 40 mn Bourg-la-Reine je viens de me poser sur les touches du clavier de mon ordinateur. L’automne commence à bien s’installer sur la région Parisienne. J’écoute RADIOCEAN en direct sur mon ordinateur, Gilles Jourdain est au micro, les studios sont implantés à Moëlan-sur-Mer qui est une commune du département du Finistère située au sud-ouest de la ville de Quimperlé en bordure du littoral atlantique. Radio que j’écoute quand je suis à Clohars-Carnoët. Mon horoscope pour la journée : « les nouveaux projets seront les bienvenues, il faut que je relève les défis ». 09 h 40 mn je viens de finir mon petit déjeuner et je vais étudier les prévisions météorologiques.

F1HDE 00 01-11-2017

L’ATIS d’Orly passe vent calme CAVOK température 6° point de rosée 3° QNH : 1023hPa QFE : 1013hPa inversion de température à 500ft. Avec Sylvie nous allons aller marcher en Haute Vallée de Chevreuse pour profiter de cette belle météo automnale. J’emmène avec moi la carte aéronautique OACI 945 de 2017, mes récepteurs radio SONY ICF-SW7600GR et MAYCOM AR-108 avec son antenne SRH 789. Je vais donc vous quitter et rendez-vous ce soir pour le résultat de mes expérimentations.

 

F1HDE 01 01-11-2017

 

En ce qui concerne notre marche à pieds nous l’avons débuté à Chevreuse sur les bords de l’Yvette (77m). La ferme de Coubertin (80m), le bois du Vossery (160m). Arrivée au parking de la route de Boullay-les-Troux à Chevreuse dans la forêt départementale de Méridon (155m) nous faisons une pause casse-croute. Début de mes écoutes radio avec mon récepteur SONY ICF-SW7600GR, je décode en radiotélégraphie 3 radiobalises aéronautiques ADF.

-          315 kHz indicatif : HOL située à proximité des étangs de Hollande en forêt de Rambouillet. Elle appartient à la base aérienne de VILLACOUBLAY VELIZY.

-          322 kHz indicatif : ORS située sur l’aérodrome d’ORLEANS St Denis de l’Hôtel.

-          397 kHz indicatif : BLB située sur l’aérodrome de BLOIS le Breuil.

 

Après ces écoutes nous continuons notre marche, tout en marchant j’écoute la bande des 20 mètres radioamateurs, antenne télescopique déployée. Les stations radioamateurs entendues en radiotéléphonie sont en langue Anglaise. Aujourd’hui la langue Française est de moins en moins utilisée dans le monde. Nous prenons le chemin de Bonnelles en laissant sur notre droite le château de Méridon. Nous marchons en lisière du bois du Tartelet, le village d’Herbouvilliers, la rue de l’abreuvoir, la route de la Magnannerie, la ferme de la Fillolière, la route du château de Breteuil, avant l’allée du château nous nous engouffrons dans un sentier à droite. Nous passons le ruisseau d’Herbouvilliers, l’impasse des Tilleuls et nous revenons sur la rue de l’abreuvoir. A partir de cet endroit nous débutons un cap retour par la même route qu’à l’allez jusqu’au parking de la route de Boullay-les-Troux à Chevreuse. Voici les écoutes réalisées :

 

-          1330Z A41NN Mohammed « MUSCAT » OMAN 14200kHz USB RS: 55

-          1355Z YB3RPS Herman « SURABAYA » INDONESIE 14240kHz USB RS: 57

 

YB3RPS 00

 

-          1355Z OE5PD Dieter « LINZ » Autriche 14240kHz USB RS : 58

-          1400Z JY5FA Nasr « AMMAN » JORDANIE 14240kHz USB RS : 57

-           1420Z RT1Z Sergey "Oblast de NOVGOROD" RUSSIE 14221kHz USB RS : 59

 

R1TZ SERGEY

-          1430Z IK4LZH John « BOLOGNA » Italie 14193kHz USB RS : 59 +++

-          1440Z WA1GZY Richard « JACKSONVILLE BEACH » en Floride Etats Unis d’Amérique du Nord 14186kHz USB RS : 58

 

WA1GZY 00

 

-    1445Z A61FK Fahed « ABOU DABI » Émirats arabes unis 14186kHz USB RS : 56

Après ces 8 écoutes en langue Anglaise sur la bande des 20 mètres ondes courtes, je change de récepteur radio et je passe en VHF sur la bande aviation avec mon MAYCOM AR-108 et son antenne télescopique verticale Diamond Original SRH-789, de 80cm de long, avec connecteur SMA. La première fréquence que j’écoute est l’ATIS de Toussus le Noble sur 127.475MHz il passe l’information de 1515Z le vent est orienté au 120° pour une force de 5kt, CAVOK, la température est de 12°C, la pression atmosphérique réduite au niveau de la mer est de 1018hPa et le coucher du soleil aura lieu à 1629Z. En forêt départementale de Méridon je reçois le SIV Chevreuse sur la fréquence de 119.300MHz et la Tour de contrôle de Toussus le Noble sur 120.750MHz. J’entends le PIPER AIRCRAFT CORP. PA 28-181 immatriculé F-GZGP en provenance de l’aérodrome d’AIX-LES-MILLES et à destination de l’aérodrome de SAINT-CYR-L’ECOLE.

 

F-GZGP Piper PA-28-181 ARCHER Aéro-club de Boulogne-Billancourt

J’entends également le CIRRUS DESIGN CORP.  SR20 immatriculé F-HGTL il est en provenance de l’aérodrome du TOUQUET COTE D’OPALE et à destination de l’aérodrome de TOUSSUS-LE-NOBLE.

 

F-HGTL Cirrus SR20 Aéro Touring Club de France Toussus le Noble LFRN

16 stations entendues lors de cette marche en Haute Vallée de Chevreuse, en ce jour de la Toussaint 2017 ou la météorologie était propice aux activités de plein air.

73/ERIC/F1HDE

Florent Pagny - Le présent d'abord

 

Posté par F1HDE à 23:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 octobre 2017

FAIRE MOINS DE BEBES POUR SAUVER LA PLANETE.

Faire-moins-de-bébés pour sauver la planete

Ce soir casque sur les oreilles j’écoute la radio FM de SAINT HELIER « CHANNEL 103 » sur l’île de JERSEY. Sur les réseaux sociaux je réponds à une bande d’arriérée qui me prenne la tête avec la croix sur la statue du pape Jean-Paul II à Ploërmel dont j’espère qu’elle sera retirée comme l’a décidé le conseil d’Etat. Comme le dit la loi de 1905 sur la séparation de l'Église et de l'État. Comme vous savez je ne supporte plus les croyances dans toutes sortes de religions, la France devrait faire respecter le principe de laïcité dans le domaine publique. Les plus grands massacres humains ont été exécuté aux noms des religions. Les responsables politiques ont violé la loi de 1905, ils ont financé avec l'argent public des églises, synagogues et mosquées. L’article 2 donne les règles de laïcité : « La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte. ». Pour moi en 2017 les religions monothéistes (judaïsme, christianisme et islam) sont responsables des changements climatiques et annoncent à court ou moyen terme la disparition de la race humaine sur la planète terre. La religion catholique peut être considérée comme populationniste dans la mesure où elle se réfère, elle aussi, au précepte « croissez et multipliez-vous » ; surtout, elle ne dissocie pas sexualité et procréation et prône une contraception naturelle (ce qui exclut l’utilisation de préservatif, même comme prophylaxie contre les infections sexuellement transmissibles ou le sida). En France, on a ainsi observé l’hostilité des milieux catholiques à la loi Neuwirth sur la contraception (1967), et à la loi Veil sur l’avortement (1975). Une solide assise démographique, sous-jacente à la doctrine mercantiliste. Nous serons certainement 9 milliards d'êtres humains sur terre en 2050. Une prévision qui alimente les inquiétudes quant à un éventuel épuisement des ressources naturelles. La population mondiale a été multipliée par 7 en deux siècles. Va-t-elle continuer à croître à un rythme aussi effréné ? La faim dans le monde est accentuée par cette démographie sponsorisée par les mêmes croyances le résultat est le manque de nourriture à l’échelle mondiale. Pour finir ce message je vous dirais que j’ai définitivement cessé de croire en dieu en 2012 à l’âge de 53 ans, suite à des évènements que j’exposais dans mon précédent message de mon blog « F1HDE ». J’ai cessé de célébrer Noël, Pâques, l’Ascension, l’Assomption et la Toussaint. Je ne supporte plus ces rituels et traditions d’un autre âge. Ma croyance aujourd’hui est la science et la philosophie comme l’exprimait François-Marie Arouet, dit Voltaire (la philosophie des Lumières). Voltaire, dans son Dictionnaire Philosophique, dénonce le fanatisme religieux de son époque qu’il nomme « l’Infâme ». Ceci représente son combat pour la liberté de conscience.

Living Darfur (Official Music Video)

 

Posté par F1HDE à 22:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]