Aujourd’hui 31 décembre 2018 je viens d’effectuer mon dernier vol de SURMAR pour l’organisme Européen. Mercredi 2 Janvier 2019 je passerais du BEECHCRAFT KING AIR 350 à des avions légers du type DIAMOND DV20 et DA42 pour instruire des futurs pilotes d’avions. Ce matin après avoir discuté avec l'équipage de ce que nous allons effectuer aujourd'hui, il était temps de rejoindre le parking. Le King Air nous attendait face au hangar de Roberto. Mon équipage est composé de Marie ma copilote. Eric à l’arrière devant sa console et son matériel radio et Alexandre en observateur avec jumelles et appareil photo derrière son hublot type « Bubble windows ». Nous écoutons l’ATIS sur la fréquence de 127.400MHz : piste 32 en service, le vent du 040° pour une force de 11 nœuds, la visibilité supérieure à 10 kilomètres, quelques nuages à 2100ft, la température 12°, le point de rosée 8°, la pression atmosphérique réduite au niveau de la mer 1020hPa. Pendant la mise en route des deux turbopropulseurs, et le déroulement des différentes check-lists, il faut enfiler les Mae West et suivre les consignes de sécurité. Enfin les freins de parc sont desserrés, et le King Air commence doucement à rouler après l’autorisation du contrôleur sol sur la fréquence de 121.600MHz. Même si le bruit en cabine est supportable il est nécessaire de porter un casque audio pour pouvoir se parler. L’aéroport international de Malte est très grand, aussi il faut un peu cheminer avant de rejoindre le seuil de la piste 32. Après avoir été autorisé par le contrôleur tour sur la fréquence de 135.100MHz à nous aligner, le King Air s'élance, l'accélération est franche, nous sommes loin de la masse maximale de l'avion (presque 6 tonnes 804), l'avion décolle. Nous perçons très rapidement la couche basse qui n'est pas très épaisse, puis prenons un cap Ouest en direction de la mer méditerranée. Le vol est calme au-dessus de cette étendue de nuages. Le contrôleur approche de LUQA sur la fréquence de 128.150MHz nous autorise à stabiliser à 7500ft QNH jusqu’ à 33NM dans le 270° du VOR de l’île de Gozo qui émet sur la fréquence de 115.700MHz et son DME sur le channel 104X. Son indicatif Morse est GZO (- - . / - - . . / - - -) situé par 36° 02' 14.00" de Latitude Nord et 014° 12' 19.00" de Longitude Est. Sa puissance est de 100 Watts qui lui confèrent une grande portée et pour illustrer ce message voici sa photographie.

406 GZO

 

Le transit en altitude est rapide, à peine une quinzaine de minutes, il est temps de rentrer dans le cœur de la mission. En l’occurrence, descendre, percer une nouvelle fois la couche, et stabiliser à 500 pieds et 180 nœuds au-dessus de la mer...sensation garantie pour tout néophyte ! Les ondulations sur l'eau défilent très très vite sous les ailes de l'avion. Ce matin notre mission est une mission de surveillance des approches maritimes au ras des flots, c'est à dire reconnaître tous les bâtiments qui transitent le long des côtes Maltaises. Pour réaliser cette mission, en cabine se trouvent deux opérateurs. Tout au fond de l'appareil est installé Eric, en charge du FLIR et du récepteur AIS de l'avion. A l'aide d'un joystick il pointe le FLIR sur différents plots qu'il a repérés sur le scope de son écran AIS. Eric choisi de faire une identification visuelle sur un navire, par l’interphone du bord il me donne le cap à prendre et la distance de l'écho à contrôler. En l’occurrence il veut voir un navire de plus près, il me demande de prendre le cap 120, cible dans 30 nautiques. Marie et moi nous amenons le KING AIR sur une trajectoire qui permettra d'obtenir la meilleure identification possible. En effet Eric et Alexandre situés de chaque côté de l'avion tout contre les larges hublots doivent pouvoir prendre des clichés des bateaux pour identification. Ainsi le KING AIR, toujours à 500 pieds au-dessus des flots, prend généralement un cap qui va le conduire à voler parallèlement au bâtiment sélectionné. A proximité du bateau, je vais donner un décompte à Alexandre ou Eric pour les prévenir quand déclencher. Enfin à 5 secondes du top, je bascule franchement sur une aile pour faciliter la prise de photos, puis remet rapidement les ailes à plat, reprend un peu d'altitude, et éventuellement enclenche un large virage pour répéter la manœuvre si nécessaire. Le navire est un vraquier (BULK CARRIER) se nommant « EQUATOR » indicatif radio : V7OR6, Eric l’appel en VHF RADIOMARITIME sur la voie 16 156.800MHz, l’officier de quart lui répond il est en provenance d’AQABA en JORDANIE et à destination du port de Sète en France, il mesure 139 mètres de long pour 25 mètres de large, il a été construit en 2008, son IMO est 9363766 et son MMSI 538003141. Son pavillon est de complaisance les Îles Marshall en Micronésie (Océanie). Voici sa photo issue de notre base de données.

 

407 V7OR6

 

Avec la densité du trafic en Méditerranée dans les abords de l’archipel Maltais, ces manœuvres se  répètent pendant près de deux heures. Alexandre sur le côté droit, une fois les photos prises, les charge sur son ordinateur, et les compare à sa base de données. Pendant ce temps Eric côté gauche scrute son écran qui affiche en temps réel les informations de tous les bâtiments navigants grâce à l'AIS (Automatic Identification System). Eric me signale qu’il veut effectuer une liaison ondes courtes (HF) en USB (Bande Latérale Unique) sur la fréquence de 8930kHz avec la station de Stockholm Radio. Il est 10 heures 15 minutes la fréquence est occupée par le vol « VUELING 7818 » qui effectue le vol Barcelone Londres. Il vole au niveau 360 à une vitesse de 431kt du côté d’Auch en France. Il fait un essai de SELCAL qui est AQ-KM. Grace à cette indication Eric retrouve dans sa base de données son immatriculation qui est EC-LZN. L’avion est un Airbus A320-214 (W), N° de série 5925, construit en 2014 et son ICAO24 est 3444CF. Voici une photographie de l’avion issu de notre base de données.

 

408 EC-LZN Airbus A320-214 MSN 5925 8930kHz USB

Eric a demandé à Stockholm Radio comment il nous recevait sur 8930kHz et 11345kHz. « 59 » l’émetteur récepteur HF du bord fonctionne bien. Dans la cabine exiguë du KING AIR la notion d'équipage ici prend tout son sens, en effet chacun partage au mieux les informations que lui fournissent ses instruments pour réussir en commun la mission. Cette mission est la dernière d’Éric, je demande à Marie de lui laisser sa place pour qu’il puisse piloter cette machine, Eric en plus d’être l’opérateur des systèmes embarqués est pilote d’avions et qualifié sur la machine. Après une navigation sur la mer méditerranée, il est temps de remonter à 3000ft QNH pour retourner à LUQA. Eric met à profit cette fin de vol pour faire trois approches ILS sur la piste 32 (fréquence du radiophare d’alignement de piste 110.500MHz).  Enfin au parking, notre KING AIR va subir une douche préparé par MICKLIN pour le rincer de l'air salin très agressif. Nous avons préparé à Eric une surprise pour fêter ses 40 ans de service et sa dernière mission effectuée aujourd’hui à bord de ce KING AIR, qui va commencer par un bain dans cette baignoire et qui finira par un inoubliable réveillon de la Saint Sylvestre pour enterrer l’année 2018. Il rentrera sur Paris par un vol d’Air Malta samedi 5 janvier 2019. Bonne année 2019 à tous. A bientôt.

Stockholm Radio

Martin Garrix & Dua Lipa - Scared To Be Lonely (Official Video)