384 F-HUGE Cirrus SR-22

Lundi 10 Décembre 2018 un terrible accident a eu lieu en fin de matinée au-dessus de BEAUBERY dans le Charolais. Un avion Cirrus Design Corp. SR-22 immatriculé F-HUGE, N° de série 1476, construit en 2005, ICAO24 : 39D0C4, appartenant à  l’Aéro-club d'Aéroports de Paris. Il s'est crashé dans la forêt entraînant trois personnes dans la mort. Une des trois victimes est Patrice VANPRAET dit PATOCHE VAN 65 ans instructeur pilote avion. Le Cirrus SR-22 est un avion léger de dernière génération, il équipe nos forces armées pour la formation initiale des pilotes de l’aéronavale à LANVEOC-POULMIC et l’armée de l’air à SALON DE PROVENCE. Etonnant l’avion était équipé full IFR avec un parachute de structure. L’avion était en provenance de l’aérodrome de Lognes Emerainville (LFPL) et à destination de Villefranche-sur-Saône (LFHV). A 1130 il disparaît des écrans radar du service du contrôle de Saint-Yan. La météorologie sur la zone était dégradée, cela me fait penser à une panne moteur ou un givrage cellule. Pour apporter du concret, cet avion monomoteur de voyage rapide de 4 ou 5 places (la cinquième a été ajoutée dans la version SR22G5) dispose d'un moteur Lycoming IO-550-N de 310 Chevaux et d'une vitesse de croisière supérieure à 165kt environ 300km/h. (VNE vers 350 km/h). Par contre sa vitesse de décrochage est de l'ordre de 110 km/h, ce qui est assez rapide. On peut supposer que vu les conditions météo de ce lundi sur la région (humidité, basse température, visibilité médiocre,) il a pu être victime d'un givrage rapide ayant provoqué une baisse de puissance moteur et un givrage de la cellule qui a dégradé fortement la portance. Les deux effets combinés, chute de la poussée donc de la vitesse et donc chute de la portance ont pu provoquer la perte de contrôle de l'avion. On peut d'ailleurs remarquer sur les photos que le profil des ailes est assez mince et n'est pas adapté au vol à basse vitesse. Le SR-22 possède des réservoirs contenant 348 litres de carburant, sa consommation 52 litres/heure lui donnant une autonomie de 5 heures 30 minutes avec 30 minutes de réserve. Sa masse maximale au décollage est de 1542 kg. Vendu 296€ l’heure de vol. Ceci n’est qu’une hypothèse en attendant le rapport final du Bureau d’Enquêtes et d’Analyses pour la sécurité de l’aviation civile.

Accident d'un avion de tourisme à Beaubery (Saône-et-Loire) fait trois morts