Ce soir je vais continuer à vous faire mon rapport d’écoute de mon dernier séjour en Bretagne. Hier j’ai encore dérapé je devrais écouter les conseils d’amis radioamateurs qui me disent souvent « Éric ne parle pas de ces pauvres cons d’anciens cibistes auvergnats, ça les instruit ». A Armorique Radar le matin j’écoute le bulletin météorologique du CROSS CORSEN sur l’émetteur du cap Fréhel diffusé sur la voie 79 161.575 MHz après appel sur la voie 16 156.800 MHz à 06h03UTC.

 

249 CAP FREHEL

LE PHARE DU CAP FREHEL

 

Près de 2 200 bulletins diffusés au cours de l’année 2017 pour les zones côtières et au large.

 

Des épisodes de mauvais temps entraînant la diffusion de 659 bulletins météorologiques spéciaux (BMS large et côtiers). Service spécialisé de la Direction Inter-régionale de la Mer Nord-Atlantique – Manche-Ouest (DIRM NAMO), le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage de CORSEN (CROSS CORSEN), est implanté face à la pointe éponyme, point le plus à l'ouest de la France métropolitaine continentale, située sur la commune de Plouarzel, dans le département du Finistère. Il dispose également d’un établissement implanté sur la pointe du STIFF sur l’île d’Ouessant. En 2017, le CROSS CORSEN a coordonné 1335 opérations. La VHF doit cependant demeurer le moyen privilégié de transmission en mer :

 

-     Les CROSS assurent une veille permanente du canal 16 (canal d’appel, de détresse et de sécurité) tout le long du littoral.

 

-          La VHF permet d'être entendu de tous et de communiquer avec les navires à proximité et les sauveteurs.

 

-          Les équipements de radiogoniométrie dont sont équipés les CROSS, les sémaphores et les moyens de sauvetage, permettent la localisation rapide d'un navire par triangulation.

 

En sa qualité de service de trafic maritime (STM), le CROSS CORSEN a pour mission de suivre et apprécier le comportement des pistes dans les flux de trafic et de détecter les situations à risque pour alerter les navires. Il dispose pour cela d’une image d’ensemble du trafic dans sa zone, en s’appuyant notamment sur le système SPATIONAV alimenté par des données radar et AIS.

 

250 CROSS CORSEN

LE CROSS CORSEN

 

Il utilise également la voie 67 156.375 MHz le matin pour faire un contrôle de voie avec les sémaphores de la pointe du GROUIN et de SAINT CAST. (A SUIVRE).

40 ans après l'Amoco, comment fonctionne la surveillance en mer ?

 

No Doubt - It's My Life