111 MELANIE

A une époque où les femmes veulent vivre sans les hommes, il suffit de suivre l’actualité pour sans rendre compte. Je m’interroge sur cette relation, Mélanie recherche quoi : une bouffée d’oxygène ou une dose d’adrénaline. L’infidélité féminine n’est plus aujourd’hui seulement l’expression d’un couple à bout de souffle, elle reflète les désirs refoulés des femmes. Elle bouscule les normes. Loin de tout jugement moral, une façon d’être d’abord fidèle à soi-même ? Aujourd’hui s’aimer et se tromper est monnaie courante. Garder le confort affectif et matériel du couple, sans renoncer au désir d’aventure et de nouveauté dans l’amour. Exercice hautement périlleux ? L’infidélité a-t-elle perdu en gravité ? Après dix ou quinze ans de vie commune, quand le désir s’érode et que l’amour devient plus fraternel que charnel, comment garder la flamme intacte ? Depuis la libération sexuelle des années 1970, l’infidélité féminine ne cesse d’augmenter. L’expérience de la vie fait que je m’attache beaucoup moins, je dirais même plus du tout, mes histoires amoureuses précédentes ont dû trop me faire subir le traumatisme de la trahison et pour être franc avec vous je n’ai plus envie de m’investir, construire un couple exige du temps, de l’attention et du travail. Comme je suis un progressiste et que je ne peux plus croire à un amour exclusif capable de durer toute une vie ? Au fil des ans, les sentiments évoluent. On se quitte, on retombe amoureux, et les illusions reviennent, entraînant avec elles la possessivité, la jalousie, l’exclusivité. Il y a un décalage entre notre idéal et la réalité de nos vies amoureuses. L’épanouissement personnel est prioritaire. Mon corps et ma sexualité m’appartient. Elle ne va pas voir ailleurs parce qu’elle cherche quelqu’un d’autre. Non elle va voir ailleurs pour se retrouver et je ne suis que l’objet ou l’outil de son épanouissement personnel. A mon âge la vie m’a totalement corrompue et j’ai totalement perdu la naïveté, la passion, les sentiments, la candeur et la spontanéité de mes 16 ans. Je vais totalement tourner cette page pour me consacrer à mes passions à 22 mois de mon départ en retraite. Un ami radioamateur américain également pilote d’avion projette de faire le tour du monde en avion monomoteur, il m’a demandé si je ne voudrais pas l’accompagner et monter avec lui le projet. Après cet exploit je pourrais faire ma place à la Société des Explorateurs Français et à la Société de géographie de Paris. J’ai envie d’exprimer mes gouts du voyage, de la rencontre et de l’effort pour vous les faires partager dans mes récits. Demain je vous donnerais des informations sur mon monde depuis 43 ans l’électronique et ensuite je vous parlerais des antennes du KING AIR 350.

 

112

L’illustration sonore symbolise mon départ, mon besoin d’errance, inconsciemment je dois rechercher une chose ou quelqu'un, j’ai du mal à l’exprimer est-ce l’ennui, un besoin de bouger, la solitude et la tristesse, l'idée de partir, la marche, surtout ce que j’aime le plus décoller avec un avion vers la ligne d’horizon et voir ce qui se passe derrière. Comme dans la chanson ma destination est la Bretagne. J’adore cette chanson d’Alain Souchon et Laurent Voulzy « les fleurs du bal » c’est un peu moi.

Alain Souchon, Laurent Voulzy - Il roule (les fleurs du bal) (Clip officiel)

Laurent Voulzy - C'était déjà toi (Radio Edit) (Clip officiel)

Alan Stivell - Suite Sudarmoricaine

Matmatah - L'apologie (Live @ Les Vieilles Charrues)